MENU
Cédants et Repreneurs d'Affaires

Accueil > Actualités > Témoignages de repreneurs >

B. Nollet reprend Sauv’Gard, formation continue en milieu hospitalier

16 juin 2011

Bertrand Nollet, 52 ans, ESSCA, reprend Sauv’Gard, affaire CRA, organisme de formation continue en milieu hospitalier en Ile de France. CA : 560 K€ et effectifs : 4 équivalent temps plein + 40 vacataires occasionnels. Evoluer du statut de Cadre Supérieur dirigeant une filiale d’un groupe international au statut de Dirigeant d’une TPE nécessite une forte capacité d’adaptation et beaucoup d’humilité.

Biographie

Bertrand Nollet a racheté et dirige un organisme de formation continue dédié au développement de compétences en milieu hospitalier.

Après des études supérieures de commerce à l’ESSCA, complétée par une formation « Direction Commerciale » à la CEGOS, il dirige et développe plusieurs centres de profits dans les domaines du conseil en ressources humaines et de la prestation en sécurité incendie.

Le groupe ECCO, lui confie la création de l’activité de conseil en recrutement de
Cadres et Dirigeants. Il lui demande de définir et mettre en application la stratégie de
Développement commercial. Ensuite, ECCO lui confie un réseau d’agences de travail temporaire pour en assurer la direction.

Ultérieurement, il dirige une agence de vente et maintenance d’extincteurs du groupe
SICLI. Au regard de ses compétences et résultats, SICLI lui confie la direction de 2 filiales importantes dédiées à l’activité de formation à la sécurité incendie comprenant plus de 150 salariés. Ses missions sont de préciser les cibles de clientèle, de définir de nouvelles offres de prestations, de mailler le territoire national et, de constituer et animer les équipes de vente.
Cette progression se réalise dans un contexte interculturel compte tenu des actionnaires respectifs français, anglais et américains.

 

Depuis septembre 2010, il a repris, à titre personnel, un organisme de formation continue.
Cet organisme, Sauv’Gard, cible ses interventions auprès des hôpitaux, cliniques et ehpad.
L’objectif à moyen terme : que Sauv’Gard devienne un acteur significatif, si ce n’est majeur au plan national, de prestations de formation continue dans le secteur de la santé.


 

 

Définition de la cible

  • Une TPE basée en Ile de France intervenant dans le secteur des services B to B
  • Une société générant des résultats positifs afin de pouvoir monter un dossier de prêt bancaire favorable venant en complément de l’apport financier personnel
  • Une entreprise bénéficiant d’un réel potentiel de développement tant en IDF que sur l’ensemble du territoire national

L’apport du CRA

Alors qu’il gère son départ de la filiale qu’il dirige, il projette de reprendre une entreprise.
Le CRA lui a permis :

  • De réactualiser ses connaissances juridiques et financières lors de sa formation CRA de mars 2011. Etape indispensable pour mener au mieux les dossiers d’étude et de reprise d’entreprise.
  • D’étudier des dossiers cibles parmi les 500 affaires à reprendre et, de trouver l’entreprise dont il fait l’acquisition.
  • D’être mis en relation avec les cédants par l’intermédiaire de leur « Parrain ».
  • De pouvoir échanger avec le « Parrain » sur le dossier cible.

Le « Parrain » a un rôle neutre mais important d’intermédiaire pour permettre de faire converger les attentes des cédants et de l’acheteur.

Les phases de négociation, de montage juridique et de financement

Chacune de ses étapes présente un risque majeur et doit être parfaitement préparée avec l’appui d’experts.

  • Lors de la définition de la valeur de l’entreprise, l’appui d’un Expert Comptable car il validera, ou non, les hypothèses retenues.
  • Au moment de la négociation, l’intervention d’une tierce personne, Conseiller Juridique en ce qui me concerne, est d’un apport certain. Son intervention dans la négociation neutralise l’affectif que peut avoir l’acheteur. Ses compétences juridiques balisent tous les aspects de la négociation.
  • Lors de l’établissement d’une demande de prêt bancaire, la qualité du dossier, sur le fonds et sur la forme, est essentielle.
  • Lors des rencontres avec les financeurs, il est indispensable de présenter ses critères de choix de la banque qui sera retenbue (Durée et coût du prêt, délai de prise de décision, types de garanties accordées telles que caution personnelle ou nantissement sur titres de la société reprise …….)

Trois conseils :

  • Il est indispensable de créer et maintenir un climat de confiance avec les cédants tout au long des échanges et même durant la phase de négociation financière.
  • Il est souhaitable de toujours « garder la main » pour rester en position de « force » vis-à-vis de ses interlocuteurs.
  • Il faut pouvoir s’entourer d’un tandem Expert Comptable et Conseiller Juridique pour baliser le dossier

Et au bout de 9 mois de reprise d’entreprise :

  • Réussir le passage de témoin dans de bonnes conditions. Il m’a permis de rencontrer tous les acteurs permettant à l’organisme de formation de se développer : Salariés, clients et formateurs.
  • Evoluer du statut de Cadre Supérieur dirigeant une filiale d’un groupe international au statut de Dirigeant d’une TPE nécessite une forte capacité d’adaptation et beaucoup d’humilité.
  • Accepter d’être en première ligne dès les 1ers jours de son arrivée
  • Consacrer l’essentiel de son temps pour communiquer avec les salariés, clients et formateurs
  • Eviter de vouloir bousculer l’existant trop rapidement
  • Présenter son projet de développement à court et moyen terme à ses équipes
  • Prendre des décisions significatives pour indiquer les nouvelles orientations.
  • Montrer son implication totale dans la réussite de la reprise et pour le développement à venir

Pour réussir la reprise d’une TPE, il faut porter beaucoup d’attention aux équipes en place.
Si c’était à refaire, je le referais.

bertrand.nollet chez sauvgard.com

www.sauvgard.com


Voir d'autres Témoignages de repreneurs
Imprimer le contenu de la page
Voir d'autres
Témoignages de repreneurs

Latitude :

Longitude :


Haut de page