MENU
Cédants et Repreneurs d'Affaires

Accueil > Actualités > Témoignages de repreneurs >

Christophe RICHEMOND, crée LA TAM / LA TELEASSISTANCE MEDICALE.

26 mars 2005

Christophe RICHEMOND, 48 ans, ex-dirigeant salarié de PME, crée LA TAM / LA TELEASSISTANCE MEDICALE, après plusieurs tentatives de reprises de PME interrompues par les cédants.

LE REPRENEUR

Christophe RICHEMOND, 48 ans, EC Lille + IAE, a dirigé successivement trois PME, de quelques dizaines à quelques centaines de personnes, pendant 17 ans, dans le secteur de la distribution et du service.

Depuis l’âge de 25 ans, il nourrit le projet de reprendre une PME qu’il dirigera, et devenir son propre patron.

Reprendre, pas créer, parce qu’il est un manager, aime travailler en équipes, et n’a pas d’idées de création.

FORMATION A LA REPRISE

Bien qu’ayant une grosse expérience de direction de PME, de la finance, du juridique, du marketing, il suit la formation du CRA, qu’il a trouvé complète, approfondie, et surtout indispensable pour se lancer dans le difficile mais passionnant parcours de la reprise.

LE PROJET

Reprendre une société de distribution ou de service, si possible en B to C, le service à la personne l’intéressant particulièrement.

Son apport personnel significatif lui permet de prétendre au rachat de PME de 300 à 1.000 K euros de valorisation, voire davantage avec un partenaire en fonds propres.

LE PARCOURS

Il trouve des PME correspondant à son projet, pour lesquelles il sent que son apport managérial sera intéressant, et lui permettra une reprise qui sera suivie, après un temps de stabilité et d’apprentissage du métier et des hommes, d’un temps de développement.

Ce point est important, car seul le développement potentiel permet de valoriser l’entreprise un peu plus chère que sa valorisation théorique du moment de l’acquisition. Et cela est nécessaire, car il y a souvent un peu de tension sur le prix de la part des cédants qui cèdent un peu leur oeuvre : "Pour pouvoir offrir un prix correct pour une affaire, il faut savoir ce que l’on va en faire".

Par quatre fois en deux ans, il trouve l’accord sur une affaire, et signe une lettre d’intention qu’il fait accepter par le cédant. Il renonce une fois à cause de découvertes inquiétantes, mais les trois autres fois, le cédant change d’avis (et cède finalement à son fils, ou diffère sa cession à cause de réactions de sa propre famille).

La démarche de céder sa propre affaire est assurément très difficile, et engendre des réactions surprenantes, qui n’apparaissent qu’au moment où "le bras ne doit pas trembler".
Et le dernier "tremblement" lui a donné de nouvelles idées.

LE CONTRE-PROJET

Face à ces aléas et ces difficultés, sa motivation à être son propre patron ne s’émousse pas malgré le temps qui passe. De plus en plus intéressé par le service à la personne, il décide de se lancer sur un secteur qu’il a eu l’occasion d’approcher dans le cadre de ses recherches de PME à reprendre, de visites de salons, ou de ses voyages et lectures : la téléassistance pour personnes âgées.

Un secteur très concurrentiel, où de grands opérateurs sont présents, mais dont le marché se renouvelle à un taux estimé à 20% par an, et dont le volume devrait croître de plus de 10% par an dans les années à venir.

LE MONTAGE FINANCIER

Le montage nécessite peu de capitaux propres initiaux, mais il faut prévoir de financer les pertes le temps d’atteindre le point d’équilibre.

Le modèle économique est prévu pour engendrer un faible besoin en fonds de roulement.

C’est pourquoi des comptes courants d’associés sont prévus pour compléter le capital social, ils seront remboursés quand les premiers bénéfices auront apuré les pertes, et ce remboursement ne supportera bien entendu aucun impôt.

LES CONSEILS

Un Avocat et un Expert-Comptable ont fait équipe avec lui plus ou moins au succès pendant ces deux ans : il a bien entendu prévu le renvoi d’ascenseur, en les faisant travailler pour LA TAM qu’il a créé.Ce sont d’excellents professionnels qu’il a connu dans le cadre de son parcours de repreneur.

LES RECOMMANDATIONS

Se former, avoir une équipe de conseils compétents sur la reprise, se créer un réseau dans le M&A (repreneurs et opérateurs), et surtout travailler comme un "chinois". La ressource rare sur ce marché, ce sont les bons dossiers, pas les repreneurs. C’est pourquoi il ne faut négliger aucune piste, être très professionnel, savoir dire non mais aussi savoir mettre le prix quand il le faut.

Et malgré tout cela, les Repreneurs qui reprennent ont également une indispensable part de chance.

CONTACT

Christophe RICHEMOND

LA TAM / LA TELEASSISTANCE MEDICALE
103, rue du château
92100 Boulogne-Billancourt

Tél. : 01 55 60 14 88

Pour aller plus loin http://www.la-tam.fr

Voir d'autres Témoignages de repreneurs
Imprimer le contenu de la page
Voir d'autres
Témoignages de repreneurs

Latitude :

Longitude :


Haut de page