MENU
Cédants et Repreneurs d'Affaires

Accueil > Actualités > Témoignages de repreneurs >

Christophe Rançon, 50 ans, ESSEC , reprend l’ Instrumentarium, sté de distribution d’instruments de musique

5 septembre 2006

Christophe Rançon, 50 ans, ESSEC, reprend l’Instrumentarium, sté de distribution d’instruments de musique (harpes et pianos, 15 salariés, avec un CA de 3,6 M€ ou comment élargir sa recherche au-delà des secteurs connus et rester ouvert à des opportunités atypiques...

Ma démarche initiale:Pendant 25 ans, j’ai déroulé ma carrière professionnelle au sein de groupes industriels à des postes de Direction Administrative et Financière. Fin mars 2005, à la suite d’une restructuration, j’ai dû quitter le groupe de carrosserie industrielle qui m’employait. Dans le cadre de l’outplacement qui m’était proposé, j’eus le loisir de faire un bilan de carrière et de définir plusieurs projets professionnels en phase avec mes aspirations et mes compétences. Un projet m’habitait, celui de reprendre une société, dans le secteur des services aux entreprises. Je me suis inscrit au CRA dont j’ai exploré dans toutes ses dimensions le fichier d’entreprises à reprendre. Un peu par hasard j’ai repéré une société distribuant des instruments de musique. Par curiosité j’ai demandé et obtenu le dossier préparatoire du CRA . Il faut préciser que la musique est l’une de mes passions (je suis violoniste et chef de chœur à mes heures perdues).

L’INTRUMENTARIUMUn CA de 3,6 M€, 15 personnes, des résultats positifs. La société est organisée autour de quatre pôles : la distribution de harpes, la distribution de pianos, la restauration de pianos anciens et la vente de partitions. Ces activités s’exercent à partir de trois magasins situés à Paris (harpes) et Tours (pianos et librairie musicale).
La société occupe une position de leader sur ses marchés qui sont des marchés de niches, particulièrement celui de la harpe. L’INSTRUMENTARIUM représente des marques prestigieuses de harpes (SALVI, LYON&HEALY). Je découvre avec étonnement qu’il existe un vrai engouement pour cet instrument en France. Dans le domaine de la restauration de pianos la société développe un courant d’affaires avec la Pologne, pays que je connais très bien puisque ma femme est polonaise ! Bref l’INSTRUMENTARIUM m’a tout de suite « séduit ».

La reprise :Il m’a fallu neuf mois pour conquérir l’ INSTRUMENTARIUM. Je partais avec un avantage : je me suis positionné très tôt dans la course et j’ai eu le temps suffisant pour étudier le dossier et nouer une relation approfondie avec le cédant.
Après avoir obtenu le dossier préparé par l’intermédiaire mandaté par le cédant, j’ai rapidement rencontré ce dernier : il s’agissait pour moi de le convaincre, en même temps que son conseil, que mon profil était adapté à la réalité d’une entreprise ancrée dans un secteur très particulier, que je ne connaissais que de loin. Un vrai travail de vente ! En parallèle j’activais mon réseau de contacts dans le domaine de la musique et menais des études sur les différents marchés couverts par l’ INSTRUMENTARIUM. 
Très tôt, j’ai figé le montage financier : un apport personnel complété par celui d’associés -essentiellement familiaux- et par un prêt bancaire. Là encore il a fallu expliquer, convaincre.
En décembre 2005, avec mes propres conseils –avocat et expert comptable- nous étions en mesure de signer un protocole d’accord. En janvier, l’accord pour le prêt bancaire était acquis, garanti par la SOFARIS et complété par un financement d’OSEO BDPME. En février, l’audit d’acquisition a eu lieu, précédant d’un mois la signature finale.

Retours d’expérience :Quelques conseils aux lecteurs-repreneurs, issus de mon expérience de reprise :
-élargir la recherche au-delà des secteurs connus, avoir l’esprit ouvert à des opportunités peut-être atypiques mais en rapport avec ses compétences (dans mon cas la musique).
-savoir convaincre, « se vendre », bien cerner les motivations du cédant, ses attentes et être en phase avec lui. Savoir convaincre aussi les différents partenaires : associés, banquiers.
-savoir s’entourer de conseils de qualité : avocat, expert comptable, mais aussi échanger avec d’autres repreneurs, activer son réseau de personnes compétentes pour évaluer le projet de reprise.
-enfin avoir le soutien de sa famille. C’est elle qui m’a permis d’acquérir la confiance en moi-même, indispensable pour mener un tel projet.

Epilogue :Le travail que je fais aujourd’hui en tant que dirigeant de l’INSTRUMENTARIUM est très différent de mes précédents jobs. Ce nouveau métier, axé sur la vente et le marketing, me passionne et me donne l’occasion de rencontres étonnantes. Je souhaite aux repreneurs de vivre une expérience aussi riche de satisfactions que la mienne. Et je remercie le CRA pour son aide décisive.

L’INSTRUMENTARIUM - 45 rue de la Boétie - 75008 Paris
Tél. 01 45 61 04 32
Site internet : www.harpe.com
Email : harpeparis chez aol.com


Voir d'autres Témoignages de repreneurs
Imprimer le contenu de la page
Voir d'autres
Témoignages de repreneurs

Latitude :

Longitude :


Haut de page