MENU
Cédants et Repreneurs d'Affaires

Accueil > Actualités > Témoignages de cédants >

Création et transmission d’entreprises à répétition

13 avril 2017

Philippe Piette, Cédant CRA de Phybris-Spa, à Reims, à Nicolas Robinet, Repreneur CRA

Philippe Piette et son associé Fabrice Robin en sont à leur 6ème opération de création – transmission depuis 1992.

Transmettre sa PME à un moment clé de son développement

La dynamique de croissance dans la première phase de vie de l’entreprise

Choisir des segments de marchés à forte croissance dans un secteur d’activité déjà connu : l’équipement du particulier dans le domaine loisirs.

Telle a toujours été la ligne de conduite des 2 associés.

Philippe et Fabrice ont déjà travaillé dans le domaine de l’équipement personnel de loisirs et de bien être : golf, piscines, énergies renouvelables ....

Quelle que soit le produit ou la solution, ils ont déjà eu l’expérience d’apporter des réponses nouvelles aux attentes du marché : largeur de la gamme d’offre, aides au choix de l’équipement, excellence de l’installation et du service après vente, ... etc.

Pour Phybris, fabrication et installation de spas sur mesure, l’objectif a été de se différencier des distributeurs existants, importateurs de produits finis, sans adaptation possible au marché français.

L’entreprise a ainsi réalisé un chiffre d’affaires de plus de 2,5 millions €.

Avoir le temps de démontrer la solidité du positionnement de l’entreprise est indispensable pour rendre attractive l’entreprise à transmettre.

La logique de transmission est alors uniquement celle de la courbe de vie de l’entreprise et non pas celle de son dirigeant : âge de la retraite, lassitude, démotivation, ...
 

Avantages par rapport à une date clé personnelle

Se donner le temps de trouver le bon profil, sans hâte.

Un chef d’entreprise arrivant en fin de carrière connaît de nombreuses sollicitations pour sa transmission.

Les concurrents, fournisseurs et clients, proposent souvent de l’intégrer pour compléter leur offre et leur position sur le marché.

L’objectif de Philippe et de Fabrice a toujours été de garder la dynamique de développement nécessaire à l’entreprise.

Lorsque le positionnement de l’entreprise par rapport à la concurrence est avéré sur le marché, que l’équipe opérationnelle est rodée, il faut passer à une phase d’expansion, de changement de dimension, qui n’est pas la préférence des 2 fondateurs.
D’où la nécessité de trouver un nouveau profil de repreneur.

Mieux vaut passer la main à un développeur d’entreprise de taille supérieure, ayant déjà eu l’expérience des changements d’organisation nécessaires, sans perdre les fondamentaux du positionnement de l’entreprise.

Les différents profils de développeur de PME

Le profil de créateur développeur

A la création d’une société, il faut avoir la vision, la conviction, que des attentes du marché ne sont pas correctement servies par les acteurs de l’offre existante.

Il faut donc apporter un concept, une proposition de valeur originale pour le client.
Cela peut prendre la forme d’une solution sur mesure client, d’un service client incomparable, d’un investissement dans la formation des partenaires de l’offre, ou bien encore d’une exécution logistique optimale.

Ce sont ces idées qui animent Philippe et Fabrice à la création de leurs nouvelles sociétés, tous les 5 ans environ.

Le profil de gestionnaire international

Une fois que l’offre a été développée, qu’elle a été mise en œuvre dans des contextes variés, avec un taux de réussite croissant, la preuve est alors faite que le positionnement de l’entreprise est bon, que le modèle économique est viable.

Il devient alors nécessaire d’envisager les moyens d’allumer le deuxième étage de la fusée ...

Ce n’est pas forcément la même équipe de direction que celle d’origine qui va être capable de développer cette croissance.

Il vaut mieux avoir l’expérience de gérer des changements de taille, sans dénaturer ce qui a fait le succès de la nouvelle entreprise.

Pour les créateurs-développeurs que sont Philippe et son associé, c’est le moment de trouver le profil de repreneur qui assurera la transformation.

Les conseils pour céder au meilleur moment

Se focaliser sur la logique de développement de l’entreprise et non sur vos échéances personnelles.

Faire le comparatif de vos talents avec ceux du futur repreneur nécessaire à la croissance de votre entreprise.

Prendre votre temps pour trouver le profil optimal.

Vous pouvez découvrir cette même transmission à travers le témoignage de Nicolas Robinet, son repreneur

 


Voir d'autres Témoignages de cédants
Imprimer le contenu de la page
Voir d'autres
Témoignages de cédants

Latitude :

Longitude :


Haut de page