MENU
Cédants et Repreneurs d'Affaires

Accueil > Actualités > Témoignages de repreneurs >

D. Pinault reprend Somer, mécanique industrielle en Maine et Loire

9 juillet 2012

David Pinaud, 37 ans, D.U.T en organisation et gestion de production reprend début 2012, Somer, société sous traitante spécialisée en mécanique industrielle. Située dans les environs d’Angers, Somer compte 21 personnes et affiche un CA de 2 m€. Somer, c’est une reprise où les étapes s’inscrivent dans un rythme soutenu et où « l’humain » n’est jamais très loin.

Parcours avant reprise

Après 10 années passées dans un groupe de plasturgie du secteur automobile de 750 personnes en tant que Responsable des transferts industriels, plus clairement « en charge des délocalisations », je rejoins « Réamétal » une tôlerie industrielle comme Responsable de production et logistique. Cette entreprise de 90 personnes, spécialisée en découpe, pliage, soudure et localisée près de Laval sera mon dernier employeur.

Reprendre, un projet de longue date

Mon souhait d’indépendance est très ancré en moi depuis toujours aussi, au

bout de 4 ans, ayant le sentiment d’avoir fait le tour de mon poste et de l’entreprise, je me mets en veille sur un projet de reprise et décide de négocier mon départ.
Une décision bien reçue et parfaitement comprise par ma hiérarchie, cependant 13 mois me seront nécessaires à la concrétisation de celle-ci, le temps de boucler mes projets en cours.

Premiers contacts avec le CRA

C’est mon ancien dirigeant de Réamétal qui me présente le CRA de Cholet auquel j’adhère en octobre 2010. Le Délégué CRA m’a apporté le dossier, puis le suivi et l’accompagnement tout au long de mon processus de reprise. Cela permet de ne pas être seul. Quand on arrête de travailler, on se coupe de liens sociaux.
Jusqu’en février 2011, étant toujours en fonction avec peu de disponibilité, mes recherches n’engendrent pas tout de suite les retombées attendues : 2 démarches difficiles à mener de front de façon efficace.
Ma cible est alors une entreprise d’une quinzaine de personnes dans le secteur du bois ; mon manque d’expérience dans ce domaine d’activité va vite peser sur mes premières « candidatures », aussi je décide de réorienter mes recherches et ouvre mes critères à tous les secteurs d’activité.
Au final, sur mon année de recherche, je traite une dizaine de dossiers dont 2 avancés, avec le sentiment de trouver le « bon », la société Somer.

Négociation rapide

Avec Somer, entreprise de 21 salariés, spécialisée en mécanique industrielle, qui travaille à 100% en sous-traitance, je me sens rapidement dans « mon élément » en revenant vers mon secteur d’origine où j’ai pu capitaliser de l’expérience et de la compétence. Je me sens également en confiance, dans un échange constructif avec le cédant de 45 ans, qui cède pour se consacrer exclusivement à son autre société.
Dès la première rencontre j’ai su que ce dossier était le bon. J’avais la conviction que Somer était une entreprise pour moi, aussi je me consacre exclusivement à l’élaboration de mon Business Plan.
Mon expert comptable fait le sien de son côté. Nous recoupons et mettons en commun nos 2 approches qui dans leurs conclusions vont se rejoindre.
10 jours de négociation avec le cédant seront nécessaires pour trouver un terrain d’entente.

Montage financier et juridique

Ayant racheté uniquement le fonds de commerce, il n’y a pas eu de garantie de passif à rédiger. Fin Mars 2012, une nouvelle structure juridique du nom de SOMER 49 est créée sous la forme d’une SARL pour le fonds de commerce et d’une SCI pour le bâtiment.
Mon montage financier est relativement simple avec un autofinancement à hauteur de 1/3 et des emprunts contractés auprès de 2 des 3 banques de la société, sans garantie Oséo, non demandée par les banques.

Premiers jours conformes à mes prévisions

D’une manière générale, mon immersion dans l’entreprise s’est bien déroulée,

avec plutôt de bonnes surprises.
Rapidement « rentré » dans le poste, je me suis fait accompagner par le cédant pendant un mois à temps plein pour la partie commerciale et 3 mois à temps partiel en soutien technique.
Le premier contact avec le personnel m’a rassuré sur l’implication, la disponibilité et l’intérêt de celui-ci, face à un contexte nouveau pouvant susciter des interrogations, voire de l’inquiétude. A l’occasion d’une rencontre organisée par le cédant avec le personnel, j’ai pris le parti d’expliquer avec simplicité et transparence, mon parcours, mes motivations et la manière dont je voyais notre avenir ensemble à échéances de 3 ans et 5 ans.

Conseil aux Repreneurs

Pour sélectionner la bonne cible, celle qui va favoriser l’émergence et la concrétisation de son projet, il faut respecter l’adéquation de son profil, de son expérience passée avec le secteur d’activité que l’on vise.
Très tôt dans son projet, il est judicieux et productif d’être accompagné et entouré des bonnes compétences et expertises (juridiques, experts comptable…)
Enfin, aux différentes étapes de son projet, privilégier une approche factuelle, concrète et opérationnelle.

d.pinaud chez somer49.com
www.somer49.com

Lire le témoignage du cédant


Voir d'autres Témoignages de repreneurs
Imprimer le contenu de la page
Voir d'autres
Témoignages de repreneurs

Latitude :

Longitude :


Haut de page