MENU
Cédants et Repreneurs d'Affaires

Accueil > Actualités > Témoignages de repreneurs >

E. Chaveron, reprend Bouet Service Elevage, matériel d’élevage.

21 novembre 2010

Emmanuel Chaveron, 53 ans, ingénieur ISAB, reprend Bouet Service Elevage, vente et installation de matériel d'élevage, SAV de matériel de traite, Stockage et manutention de céréales. C.A. de 5 millions € avec un effectif de 30 salariés. Prendre son temps pour faire une bonne opération est essentiel. Par ces temps de crise il faut bien sécuriser son financement

J'ai passé 27 ans dans le groupe Bonduelle :
7 ans comme responsable des achats de légumes, 2 ans de direction de production, puis 10 ans à la direction industrielle de Cassegrain.
En 2000 je prends la direction industrielle et logistique de l'activité de légumes surgelés en France, avec 450 personnes sous ma responsabilité.
L'intérêt et l'autonomie que j'avais dans le management d'un centre de profit n'ont jamais retiré l'envie de reprendre une affaire : Dès 1993 je gérais en parallèle une exploitation agricole.
En 2008, mon départ de Bonduelle me conduit à concrétiser mon projet de reprise.
Fort d'une expérience de reprise d'affaires acquise chez Bonduelle, je trouve une première cible en septembre 2008, mais finalement les négociations échouent en mars 2009.
Aussi je décide de me redonner les fondamentaux en m'inscrivant à la Formation CRA à la Reprise en décembre 2008, qui sera suivi de la constitution d'un groupe de repreneurs  : nous réalisons l'envoi d'un mailing à tous les intermédiaires.
J'étudie ensuite 4 autres dossiers, sans succès.
En décembre 2009, je reçois l'appel d'un intermédiaire destinataire du mailing qui me propose la bonne cible

La cible

Je recherchais une entreprise agricole ou agroalimentaire, de 3 à 8 millions € de chiffre d'affaires, dans le nord de la France.
Bouet Service Elevage vend et installe du matériel d'élevage, du SAV de matériel de traite, et de stockage et manutention de céréales. L'entreprise a son siège près d'Alençon ( Le Mêle sur Sarthe) , son activité s'étend sur les départements de l'Orne, de l'Eure et de l'Eure et Loir. Elle réalise un chiffre d'affaires de 5 millions € avec un effectif de 30 salariés.

Bouet Service Elevage : le parc de véhicule
Bouet Service Elevage : le parc de véhicule

La négociation.

Le premier contact avec le cédant a eu lieu en mars 2010 et le closing s'est fait 4 mois plus tard le 8 juillet.
Très tôt, je me suis constitué une équipe d'un avocat et d'un expert comptable, Laurent. Filuzeau, du cabinet Conseils Réunis et Alexandre Tellier, cabinet ATC, tous deux intervenants à la formation CRA.
Les 4 premiers dossiers que j'avais étudiés étaient surévalués. Je m'étais fixé une limite de prix maximum. Le prix demandé pour Bouet Service Elevage rentrait dans cette limite.
J'ai eu un très bon contact avec le cédant ,63 ans, très impliqué et passionné qui a été un facteur majeur de la réussite de la négociation.
Le cédant avait son expert comptable dont la compétence et l'intégrité a certainement facilité les négociations. J'ai gardé son cabinet comme expert comptable de l'entreprise.
L'intermédiaire a joué son rôle au début en me présentant bien l'entreprise et la personnalité du cédant, et avec beaucoup de méthodes a permis un maintien d'une grande objectivité tout au long de la négociation sur les modalités d'appréciation, en évitant les surenchères.

Le financement

Mon premier objectif a été d'obtenir l'accord d'OSEO : la présentation du business plan préparé avec Alexandre TELLIER, cabinet ATC, chahutée lors de la présentation à la réunion commune des financeurs potentiels a conduit à cet accord.

Robot de traite
Robot de traite

Ensuite la négociation avec les 4 banques s'est bien déroulée grâce au soutient de la banque du cédant, aux informations échangées avec le groupe du CRA, à la crédibilité de mes prestations appuyées par mes conseils.
Après un premier tour de table, j'ai décidé de prendre une position sécuritaire avec un apport personnel de 45% de fonds propres, qui m'a permis de limiter mon endettement et d'obtenir des taux intéressants et ainsi de limiter le risque financier en cette période d'incertitude économique.

L'accompagnement du cédant

J'ai négocié un accompagnement de 6 mois, jusqu'à la fin de l'année 2010.
Il m'a bien introduit auprès du personnel, des clients et des fournisseurs, et m'a permis de comprendre le fonctionnement de l'entreprise.. Nous nous répartissons le travail. Je suis rentré dans l'entreprise un mois avant la signature définitive et me suis installé dans le bureau du cédant. Le 8 juillet nous avons changé de place et j'ai pris le fauteuil du cédant, ce qui a été une image forte tant pour le cédant que pour le personnel.
Le cédant est un autodidacte qui a monté son affaire. Cette passation de relais, même si elle était souhaitée, est difficile à vivre pour lui.

Les premiers mois

Les bonnes surprises
Je ne connaissais pas le personnel, mais ils ont tous adhéré à mon projet.
La position de l'entreprise sur son marché : reconnue par ses clients et ses fournisseurs, ainsi que par ses pairs collègues et concurrents.
Les moins bonnes surprises
Une petite majoration du résultat en 2009, suivie d'une baisse de chiffre d'affaire. Une conjoncture très difficile en 2010, mais toutefois l'entreprise se maintient bien.
La difficulté d'adaptation pour deux raisons : s'adapter à la différence d'échelle de taille, et celle du changement d'activité et de région, avec l'obligation de retrouver tous ses repères.
L'exercice 2008/2009 a été excellent.
En 2009 le C.A. a baissé de 10%
Je prévois une baisse de 15 à 20% pour l'exercice 2010.
D'où l'importance de ne pas acheter trop cher et de sécuriser le financement de la reprise.
Bien sûr je resignerais aujourd'hui sans hésitation.

echaveron chez bouet.fr


Voir d'autres Témoignages de repreneurs En savoir plus sur l'expert CRA "CONSEILS REUNIS" En savoir plus sur l'expert CRA "ATC"
Imprimer le contenu de la page
Voir d'autres
Témoignages de repreneurs

Latitude :

Longitude :


Haut de page