MENU
Cédants et Repreneurs d'Affaires

Accueil > Actualités > Témoignages de cédants >

E. Merlier, cède Tridant, installateur électrique

3 mai 2011

Eric Merlier, 43 ans, cède Tridant, installateur électrique spécialisé dans le secteur tertiaire en région parisienne. C.A. de 4 millions € avec un effectif de 20 personnes. Maintenant que c’est fait je peux dire qu’il existe des risques et que cet exercice ne s’improvise pas. Nous avons décidé de limiter l’examen des candidats sur papier à 10 et de choisir parmi ceux-ci 4 repreneurs potentiels.

 

La préparation

Ayant créé l’entreprise à 19 ans et après avoir muri ma décision pendant plusieurs années, la transmission par cession m’est apparue comme la seule possibilité de clore l’histoire que j’ai vécue avec le personnel, les clients et les différents intervenants de l’entreprise.

Tridant-Exemple de réalisation
Tridant-Exemple de réalisation

Transmettre c’est un peu contre nature quand on a créé car c’est avoir l’impression de disparaître, mais aussi quitter ses habitudes, accepter de se mettre à nu, d’être critiqué, comparé, analysé et sollicité sur des questions que l’on ne s’était jamais posées. Mais c‘est aussi une fabuleuse aventure.

Cette cession va me permettre de mener un projet personnel qui inclut des champs aussi divers que le changement de cadre de vie familiale, des loisirs et de la formation pour dans quelques années aboutir à la création ou la reprise d’une nouvelle entreprise.

Ma charge de travail quotidienne ne me permettait pas de partir pour cette ultime aventure sans être en confiance et très bien conseillé.

Après avoir fait quelques recherches sur internet, j’ai décidé d’appeler le CRA auquel j’ai adhéré après un entretien avec mon futur parrain. Le principe de l’association et la qualité humaine de ses membres mont séduit. J’ai senti que je pouvais m’exprimer, que l’on me comprenait et que l’expérience du CRA me serait très utile.

Dans le cœur du sujet

Avec mon parrain du CRA, nous avons rédigé l’annonce afin d’être mis en ligne (merci du coup de main car que dire de son entreprise en dix lignes).

Mon expert-comptable a transmis au CRA les bilans et annexes pour permettre de renseigner les bases de données.

Tout cela est allé très vite.

Tridant-Exemple de réalisation
Tridant-Exemple de réalisation

Entre la parution de l’annonce en mars 2010 par le CRA et la finalisation de la cession, il s’est écoulé un peu moins de 10 mois. Mais, de fait, le protocole fut signé dès le mois d’octobre au terme d’une procédure qui a permis de sélectionner un nombre restreint de candidats qui ont eu accès à une data room organisée par mon expert comptable ; les candidats ont alors été invités à soumettre une lettre d’intention charpentée dont j’avais défini les points clés. Cette procédure m’a permis de limiter le temps passé avec les candidats et de garder la maîtrise du calendrier notamment pendant le période précédent l’été. J’estime avoir consacré une dizaine de jours à cette transmission.

Mon entreprise est une belle entreprise (CRA dixit). Elle a en effet, au cours de toutes ces dernières années bénéficié de clients fidèles et prestigieux. Il en résulte une bonne rentabilité. Nous avons donc décidé de limiter l’examen des candidats sur papier à 10 et de choisir parmi ceux-ci 4 repreneurs potentiels qui seraient invités à suivre l’ensemble de la procédure après avoir défini les critères du repreneur idéal qui devait être à la fois technicien, commercial et gestionnaire.

Pour tout candidat à la reprise, il est primordial que la première approche soit l’analyse du métier, des marchés avant de se livrer à l’étude de l’entreprise.

J’ai finalement choisi deux repreneurs associés qui présentaient ensemble les critères que je m’étais fixés.

Quelques semaines après l’annonce, je recevais, à la date fixée, quatre lettres d’intention.

L’analyse des lettres d’intention fût faite par mon comptable et surtout mon avocat qui souhaitait y voir déjà inscrits les fondamentaux du « DEAL ».

Le facteur humain entrant dans le choix, à ce stade il était donc crucial selon moi, d’être conseillé sur la qualité des offres et d’être bordé techniquement.

Pour la rédaction du protocole, mon avocat s’est attelé à la tâche avec rigueur et bon sens, bref en véritable allié.

Le rôle des experts

Tridant-Exemple de réalisation
Tridant-Exemple de réalisation

Pour mener à bien mon projet de transmission je me suis appuyé sur trois personnes.
Mon expert-comptable, mon avocat et le délégué du CRA. Tous les trois ont fait preuve d’un professionnalisme et d’une disponibilité sans faille. Pour la valorisation, j’ai estimé le prix que j’aurais accepté de payer en tant que repreneur et je me suis fait confirmer cette valeur par mon expert-comptable. Cette évaluation au « bon prix » m’a permis de finaliser au prix demandé.

Et juste après,

Afin de ne pas susciter d’inquiétude dans le personnel et d’interrogations chez les clients, j’ai décidé d’informer mes collaborateurs le jour de la présentation des repreneurs que j’ai accompagnés pendant trois mois pour, essentiellement, les aider notamment à construire une relation de confiance avec le personnel et les clients

En conclusion

Maintenant que c’est fait je peux dire qu’il existe des risques et que cet exercice ne s’improvise pas.

Mais si c’était à refaire je ne changerai rien et pour terminer sur une note humoristique, Je crois que je recréerai presque une entreprise juste pour avoir une fois encore le plaisir de la transmettre.

27/04/2011


Voir d'autres Témoignages de cédants
Imprimer le contenu de la page
Voir d'autres
Témoignages de cédants

Latitude :

Longitude :


Haut de page