MENU
Cédants et Repreneurs d'Affaires

Accueil > Actualités > Témoignages de repreneurs >

Eric Rebour, Repreneur CRA, a repris ANASTAY, marbrerie de décoration d’intérieur et d’extérieur

15 décembre 2015

Eric Rebour, Repreneur CRA, après 20 ans de grande distribution, s’en est remis au CRA pour trouver une activité de niche : Anastay. C.A de 1 M €, 7 salariés.

Eric Rebour, Repreneur CRA,
après 20 ans de grande distribution,
dont 7 ans comme chef d'entreprise,
a souhaité changer de cadre de vie professionnelle.

Après avoir connu la vie de chef d’entreprise,
avec plus de 150 salariés sous ses ordres,
Eric a souhaité reprendre une entreprise à taille humaine,
dans le domaine de la création, ce qui lui manquait,
tout en restant dans son cadre géographique.

La définition de la cible est cruciale

Savoir ce que l’on ne veut plus, et ce qui vous manque, à un tournant de votre vie

Eric souhaitait prendre de la distance par rapport à la distribution, qu’elle soit alimentaire ou non.

Il a eu une expérience importante en termes de construction de bâtiments, à l’occasion du déménagement de la filiale de Grande Distribution dont il était en charge.

Donc l’immobilier ne lui était pas indifférent.

Ce qu’il cherchait avant tout était une activité où la part de création était significative, par opposition à de la gestion pure.

Ce qui en même temps le conduisait à vouloir exercer dans le cadre d’une entreprise beaucoup plus petite que ce qu’il avait connu ... et supporté.

Garder des degrés d’ouverture importants à des métiers auxquels on ne pense pas

Reprise entreprise marbrerie Anastay
Reprise entreprise marbrerie Anastay

Dans sa cible, le critère géographique est assez bien fixé : les Bouches du Rhône, et encore plutôt sa partie nord.

De ce fait Eric était ouvert à beaucoup de secteurs d’activités possibles, pour peu qu’ils respectent les critères précédents : taille, géographie, travail de création

Il n’avait jamais pensé à la marbrerie, fût-elle de décoration d’intérieur et d’extérieur.

Mais c’est le contact humain avec le cédant, René Archier, qui a fait basculer la vision a priori qu’il pouvait en avoir : la découverte du produit, sa beauté naturelle, et tout le savoir faire pour le magnifier aux yeux du client.

La durée de l’accompagnement dépend de la nature du projet de transmission entre cédant et repreneur.

La connaissance d’un métier de transformation de matières premières

Il s’agit bien souvent d’un savoir faire artisanal, et artistique, quand bien même, de nos jours, des machines numériques aident à façonner les différents variétés de roches

Reprise entreprise marbrerie Anastay
Reprise entreprise marbrerie Anastay

En cela il est très éloigné du commerce industrialisé comme l’a connu Eric.

Et justement c’était cette nouveauté qu’il recherchait, avec l’intention de s’y investir dans la durée.

La situation de René Archier était idéale : le cédant souhaitait faire évoluer son entreprise encore pendant un certain temps.
Il est une constante dans la connaissance des matières premières naturelles : le temps nécessaire pour bien savoir acheter et en tirer le meilleur parti.

Il en est de même avec le bois.

Le savoir faire de création artistique

Reprise entreprise marbrerie Anastay
Reprise entreprise marbrerie Anastay

Deuxième facteur d’originalité de ces métiers artisanaux de la décoration d’intérieur comme d’extérieur : le rôle des architectes, intermédiaires indispensables des desiderata sur-mesure des clients

René Archier avait lui-même conscience d’un changement de génération, avec le quel il fallait compter.
D’où la nécessité d’une transmission pour construire dans la durée.
Les deux hommes Eric et René étaient faits pour se rencontrer et envisager un accompagnement de longue durée ... ce qui n’est pas le cas courant recommandé par le CRA !

Les conseils pour un repreneur

1) Tout le travail de recherche d’une entreprise commence par la justesse de votre cible. Ni trop ouverte, ni trop précise, mais en phase avec vos véritables aspirations pour l’avenir, compte tenu de votre expérience.

2) Ne soyez pas impatient d’être le seul maître à bord de votre acquisition.
Ce n’est pas l’aspect le plus important d’une reprise d’entreprise.

Avant tout la maîtrise de l’activité, en capitalisant sur l’expérience du cédant.


Voir d'autres Témoignages de repreneurs
Imprimer le contenu de la page
Voir d'autres
Témoignages de repreneurs

Latitude :

Longitude :


Haut de page