MENU
Cédants et Repreneurs d'Affaires

Accueil > Actualités > Témoignages de cédants >

F. Quilleveré cède SOMER, mécanique de précision, dans le Maine et Loire

9 juillet 2012

F. Quilleveré, 45 ans, cède SOMER, mécanique générale de précision, dans le Maine et Loire. C.A. 1,9 millions €, 23 salariés. Il reprend SOMER, en 2007, par l’intermédiaire du CRA. Il reprend une 2ème société plus importante en 2009. Le CRA lui trouve un repreneur pour SOMER en 2012. « Pour cette cession, le CRA m’a fait gagner un gain de temps considérable. »

Ingénieur Arts et Métiers, salarié en entreprise, j’ai toujours eu envie de reprendre une affaire. J’adhère au CRA en 2005.
En 2007, je profite d’un plan social, pour quitter mon entreprise. De toute façon, même sans plan social, je serais parti. Cela tombait bien car j’avais trouvé, par l’intermédiaire du CRA, une affaire à reprendre, la société SOMER, qui fait de l’usinage de précision en sous-traitance pour l’industrie, avec un C.A. de 2,2 millions €, avec 24 salariés.
En 2009, je reprends la société Guéry, installée elle aussi dans la région. Guéry fabrique des supports de cuisson pour la boulangerie, pâtisserie et de la tuyauterie chaudronnerie pour l’alimentation. Son C.A. est de 6 millions € avec 65 salariés.
Ces deux acquisitions se sont passées sans problème particulier

J’envisage de vendre Somer, car la sous-traitance et les produits catalogues ne sont pas compatibles. J’avais énormément à faire sur Guéry et j’avais de plus en plus de mal à manager les deux sociétés en même temps.

La cession

Début 2011, ma décision est prise, je vends Somer. Je m’adresse tout naturellement à la délégation CRA de Cholet, dont j’avais apprécié, 4 ans plus tôt, la compétence en tant que repreneur.
Je recherchais un profil technique avec une expérience dans le domaine de la sous-traitance.
Le CRA m’a présenté rapidement 3 candidats. Dont un n’a pas poursuivi.
J’ai mené deux négociations de front, jusqu’à un certain point.
J’ai averti le personnel une semaine avant car je voulais garder l’opération confidentielle pour préserver la clientèle.

Détermination du prix

J’ai demandé à mon expert comptable de valoriser l’entreprise, mais un des critères était à combien le repreneur pouvait la reprendre. Finalement l’écart de prix était peu important.

La négociation

La négociation a duré moins de 6 mois.
La 1ère rencontre a eu lieu mi novembre 2011, le repreneur m’a envoyé une lettre d’intention et la cession a été signée fin mars, ce qui était un bon timing, car la clôture de l’exercice est au 31 mars.
Pour aller plus vite, je n’ai pas vendu les parts sociales, mais le fonds de commerce et l’immeuble.

L’accompagnement

Nous avons prévu un accompagnement d’un mois, à raison de 3 heures par jour. Le repreneur a souhaité voler rapidement de ses propres ailes

L’apport du CRA

J’ai énormément apprécié la mise en relation cohérente. Le profil du repreneur a été parfaitement ciblé. Le CRA m’a présente un leader et 2 outsiders.
Cela a été pour moi un gain de temps énorme, d’autant plus appréciable que j’avais mes deux entreprises à diriger.

Conseils aux cédants

Ne vous posez aucune question, ne cherchez pas ailleurs. Adressez vous au CRA. On croit avoir un réseau, connaître du monde et pouvoir trouver seul son repreneur : c’est voué à l’échec !
Maintenant je dirige mon autre société, je peux aller au fond des choses, ce qu’hélas je n’avais pas toujours le temps de faire avant la cession de Somer.

Lire le témoignage du repreneur


Voir d'autres Témoignages de cédants
Imprimer le contenu de la page
Voir d'autres
Témoignages de cédants

Latitude :

Longitude :


Haut de page