MENU
Cédants et Repreneurs d'Affaires

Accueil > Actualités > Témoignages de repreneurs >

François Balsan, reprend AVANTGARDE, agence de communication et de design corporate

8 juin 2010

François Balsan, 53 ans, Wharton School + Celsa, lauréat 2010 de Réseau Entreprendre Paris, reprend AVANTGARDE, agence de communication et de design corporate. C.A. 2 millions € avec un effectif de 12 personnes. Il est important d’analyser la structure de décision des banques et d’y adapter la présentation du dossier. L’apport de Réseau Entreprendre Paris est pour moi fondamental.

Expert en communication d’entreprise originaire de la banque internationale et de la direction financière, avec une double formation (Wharton + Celsa), une double expérience internationale en management financier (Unibanco, Renault, Carrefour, Ciments Français) et en communication (Burson-Marsteller, Balsan & Associés).
J’ai suivi la formation CRA. C’est LA boîte à outils du repreneur. Elle apporte des contacts indispensables, aussi bien conseils que cédants et repreneurs.
Le groupe de repreneur CRA dont je fais partie s’est avéré un support constant dans les hauts et les bas du parcours, une réelle entraide et un soutien autant technique que tout simplement moral.

La recherche de la cible

Dès le départ, j’ai recherché une entreprise in bonis de 10-20 personnes dans les domaines de la communication d’entreprise, amont ou aval, du livre, du design, du luxe, et de la formation supérieure.
De mars 2009 à octobre 2009 j’ai étudié une dizaine de dossiers.
En octobre 2009 j’ai commencé les négociations avec la société AVANTGARDE, agence de communication et de design corporate. Elle conçoit et met en oeuvre depuis 1989 des stratégies et des outils de communication éditoriale pour des institutions et marques de premier plan dans tous les secteurs, en particulier la banque et l’assurance, les institutions, la santé et la pharmacie, l’économie de la connaissance et l’économie solidaire.

Le financement de la reprise

Mes fonds propres ont été renforcés par le Réseau Entreprendre et la Région Ile de France. Pour la dette senior j’ai fait appel à Oséo pour 40% et à Caisse d’Epargne IdF pour 60 %, ceci pour la partie ferme du prix. Le complément de prix est financé sur une fraction de la performance future des trois premiers exercices incluant celui de la reprise.

Le seul véritable problème a été l’extrême lenteur de l’instruction et des prises de décision chez les partenaires bancaires approchés. Un « petit » dossier est voué à une instruction soit trop sophistiquée - et sa taille n’en fait pas une priorité, soit trop standardisée – et les interlocuteurs n’ont souvent ni le pouvoir ni les compétences de traiter ce qui ne « rentre pas dans les cases », en particulier en termes de ratio de levier ou de remontée de dividendes. Il est important d’analyser la structure de décision et d’y adapter la présentation du dossier.

La négociation et le montage juridique

La reprise est effectuée à 100% par une holding pré-existante.
J’ai pu négocier le prix de cession en incluant une fraction significative d’earnout, indexé sur trois ans au long de la période d’accompagnement.

Je me suis fait accompagner par des experts. Ce fut essentiel pour structurer les propositions et gérer en appui les négociations, mais on finit toujours par négocier en direct. La théorie des experts faisant tampon ou permettant de jouer en direct « good cop – bad cop » n’a pas été vérifiée dans mon cas, alors même que la période d’accompagnement est exceptionnellement longue (2 à 3 ans).
Pour rédiger la garantie de passif, Il faut un bon conseil juridique – le mien, Henry de Mercey, a été efficace, tout en gardant mesure et finesse… Il n’y a pas vraiment de normes quantitatives en la matière.

Il a été prévu une durée d’accompagnement assez longue par le cédant après la reprise, à la fois pour compenser l’intuitu personae inhérent aux activités de conseil, pérenniser et développer l’existant, et pour construire la succession au plan créatif : 2 ans à 4/5 de temps puis un an à 2/5.

Commentaires personnels

Comme l’apport du CRA dans la préparation, l’apport de Réseau Entreprendre Paris reste pour moi fondamental dans l’exécution, à la fois pour compléter les fonds propres, construire le dossier avec un chargé d’affaires tout en précision et ténacité, et, dans la période de transmission qui s’engage, bénéficier de l’accompagnement d’un chef d’entreprise membre du réseau.
Autre excellent apport dont je remercie mon conseil Pascal Ferron (expert CRA) : la mise en place d’une mission HEC Entrepreneurs de trois étudiants de dernière année (deux HEC et un Centralien), régulés par un professeur de marketing : étude de marché, diagnostic et plan stratégique ont été présentés devant un jury à huis clos - et brillamment notés.
Un regret : ne pas avoir contacté Réseau Entreprendre dès la contre-signature de la LOI, car leur délai d’instruction est incompressible. La qualité de lauréat, si je l’avais obtenue en amont, aurait certainement fluidifié la recheche des financements.

balsan.francois chez avantgarde.fr

www.avantgarde.fr


Voir d'autres Témoignages de repreneurs
Imprimer le contenu de la page
Voir d'autres
Témoignages de repreneurs

Latitude :

Longitude :


Haut de page