MENU
Cédants et Repreneurs d'Affaires

Accueil > Actualités > Témoignages de repreneurs >

Ghislaine Torres, 46 ans, docteur en chimie, s’associe à David Vennin, 41 ans, ESCP et Harvard, pour reprendre France Découpe

30 mai 2006

Ghislaine Torres, 46 ans, docteur en chimie et David Vennin, 41 ans, ESCP et Harvard, reprennent France Découpe, spécialiste de la transformation de textiles non tissés, avec un C.A. de 3,5 millions € et un effectif de 38 salariés.

Ghislaine Torres, 46 ans, Docteur en chimie, a fait toute sa carrière dans l’Industrie Chimique (Rhodia) : 6 ans en recherche appliquée, 7 ans de Gestion de projets et 7 ans en Responsable Développement Marchés.

Après 20 ans dans un grand groupe avec ce que cela comprend de positif (postes variés avec une grande autonomie, voyages, salaire...) et de négatif (nombre d’intervenants dans les décisions, changement de caps permanents) j’ai décidé de me mettre à mon compte pour m’amuser encore pendant 20 ans être maître de mes décisions.
Dans cette démarche, et alors que j’étais encore en poste, je me suis inscrite au CRA de Lyon. J’ai alors intégré un groupe de repreneurs qui m’a été d’une grande aide dans la maturation de mon projet : meilleure connaissance du processus de reprise, partages d’expériences personnelles positives et négatives, conseils du parrain...
Un peu avant l’été, mon projet a croisé celui de David Vennin, 41 ans, ESCP et Harvard, collègue et ami et nous avons décidé de chercher ensembles une société. Nombreux ont été ceux qui m’ont alerté sur les difficultés de l’association, mais il nous a semblé qu’elle présentait aussi de nombreux avantages : cible plus importante, partage de l’isolement du dirigeant, éventail de compétences et partage de la charge de travail.
Définition et Recherche de la cible
Nous recherchions une société industrielle (fabrication ou service à l’industrie), dans du négoce B to B, de taille suffisante pour 2, en croissance et / ou avec un fort potentiel de développement et in boni.
Nous cherchions en priorité une société ou nous serions majoritaires mais un LBO où nous aurions été minoritaires n’était pas exclu. Nous avons « épluché »quelques annonces de la CCI de Lyon, étudié quelques dossiers du CRA, mais l’essentiel de notre démarche a consisté à rencontrer les Intermédiaires, apporteurs d’affaires de la place lyonnaise ainsi que certains de la place parisienne.
En tout nous avons étudié une dizaine de cas et avons visité 3 sociétés.
La Société France Découpe nous a été proposée lors de notre 1° rendez vous avec le premier intermédiaire lyonnais rencontré, en octobre 2004. Son profil nous a tout de suite plu malgré un handicap de taille (son éloignement de Lyon : 100 km) ; c’est pourquoi malgré l’intérêt porté à cette affaire nous avons étudié encore d’autres dossiers.
La première rencontre avec le cédant a été aussi très importante ; le courrant est passé de suite. C’était une transmission d’un genre assez rare ; en effet le cédant avait 42 ans mais souhaitait soit s’associer soit vendre car la société était devenue trop grosse pour lui. La rencontre avec 2 repreneurs a été décisive dans son choix.
Pour nous aider dans notre décision de reprise, nous nous sommes entourés d’une équipe (comptable et juriste) qui nous a clairement aidé et conseillé dans la reprise. En Janvier 2005 j’ai aussi suivi une formation de repreneurs au CRA afin de ne rien laisser au hasard dans le processus.
Nous avons eu la chance d’être seuls sur le dossier du début à la fin ; cela nous a évité une décision trop rapide ou une survalorisation de l’Entreprise. Avant de signer la lettre d’intention, nous avons revu 2 ou 3 fois le cédant pour valider les informations économiques et marketing ; entre temps nous avons aussi réalisé une étude assez poussé sur le marché du Non tissé et celui de la transformation ainsi que sur la concurrence du secteur (qui est faible) . La participation au Salon International du Non Tissé en avril a fini de nous convaincre sur l’attractivité du secteur.
Enfin le fait d’être deux a rendu le processus de choix et de décision beaucoup plus simple et moins stressant. Après une lettre d’intention signée fin mars 2005, la signature du protocole s’est faite le 7/09/05
La société France DECOUPE
Créée il y a 12 ans, France Découpe est spécialisée dans la transformation de Textiles Non Tissés. Nous recevons de très grosses bobines de Non Tissés (textiles techniques utilisés dans les lingettes, couches culottes, vêtements chirurgicaux, geotextile...) fabriqués par des chimistes que nous transformons en petits rouleaux ou en formats, imprimons, emballons, étiquetons et que nous livrons aux clients de nos contractants, Un métier de service à l’industrie
France Decoupe compte aujourd’hui 38 personnes, 1 site industriel de plus de 6000 m² et son Chiffre d’affaire 2005 a été de 3.5 m€.. Son savoir faire et la qualité de son service (reconnu des plus grands) lui permettent de suivre la croissance du marché (+10% depuis 20 ans) et d’augmenter en permanence sa part de marché. France Découpe a en fait assez peu de concurrents directs et les fabricants de Non Tissés décident de plus en plus souvent de sous traiter cette transformation à des PME plus à même de gérer « l’épicerie fine » qu’eux-mêmes . Depuis sa création la société croit de plus de 15% par an.
Elle correspondait en tout point à ce que nous recherchions :

  • les donneurs d’ordre sont des grandes sociétés chimiques avec lesquelles nous avions l’habitude de travailler
  • le secteur est porteur
  • c’est une société gérée de manière moderne .
  • Le personnel, que nous n’avions pas eu l’occasion de rencontrer avant la signature est aussi d’une grande qualité. Nous avons un encadrement sur lequel nous pouvons nous appuyer et cela représente un élément important : l’équipe en place assure le fonctionnement « day to day » et nous prospectons pour l’avenir.


En 2006 nous prévoyons une croissance de 10% , une extension de bâtiment de 1700 m² (permis de construire est déposé) et une embauche d’environ 4 personnes.
La cession / La reprise
Nous avons signé l’achat le 7 septembre 2005 ; le 8 septembre nous sommes arrivés à France Découpe pour être présenté au personnel qui a appris en séance la vente et le nom des repreneurs. Cela n’est pas guère a conseiller car le choc est dur pour les salariés (et pour les repreneurs...) mais le cédant ne souhaitait pas l’annoncer avant le départ en vacances des salariés de l’entreprise.
Notre cédant nous a accompagné 3 mois mais très vite nous avons fait « bureau à part » ; la nouvelle équipe a pu prendre relativement vite les rennes de l’entreprise dans la mesure ou nous avions une équipe d’encadrement pour nous aider. Durant le premier mois, nous avons fait la tournée de tous les clients principaux : ces visites nous a permis de confirmer les informations que nous avions eues durant la phase de reprise.
Durant ces 6 premiers mois à la direction de France Découpe, nous avons mis en place des méthodes de travail (planification, contrôle qualité, informatique) qui sont indispensables vue la taille de l’entreprise et pour continuer à croître sans perdre en qualité. Après 4 mois à travailler essentiellement à l’interne, la prospection a repris et nous avons déjà de nombreux projets intéressants.
Conclusions à tirer.
Il vaut mieux travailler sur des dossiers préparés par des spécialistes de la cession, même s’ils ne sont pas tous de qualité égale que de traiter en direct avec un cédant ; on s’affranchit ainsi de tout un aspect émotionnel qui peut conduire a des valorisations fantaisistes ou à une décision de ne pas vendre de dernière minute ; s’il s’est engagé auprès d’un cabinet, il devra payer en cas de désistement ...
Il faut trouver un bon compromis sur le nombre de dossiers à étudier ; il faut s’arrêter de chercher quand l’affaire correspond à aux moins 80% des critères de recherche (d’où l’importance de bien les cibler) ; rien n’est jamais satisfaisant à 100% alors ne pas chercher l’affaire idéale qui n’existe probablement pas.
La reprise d’une société constitue un vrai changement dans une vie professionnelle ; aussi est il souhaitable de trouver une entreprise qui a une certaine « adhérence » avec son ancienne vie : le métier, les clients, le marché, les méthodes de travail.....
Enfin je terminerai en disant (qu’à la date) mon associé et moi nous félicitons tous les jours d’avoir fait ce choix à 2.

ghislaine.torres chez france-decoupe.com
www.france-decoupe.com


Voir d'autres Témoignages de repreneurs
Imprimer le contenu de la page
Voir d'autres
Témoignages de repreneurs

Latitude :

Longitude :


Haut de page