MENU
Cédants et Repreneurs d'Affaires

Accueil > Actualités > Témoignages de repreneurs >

J-P Bremaud reprend la Céramique du Lys, vente et pose de carrelage et faïence

15 février 2011

J-P Bremaud, 47 ans, autodidacte, reprend la Céramique du Lys, en Maine et Loire, vente et pose de carrelage et faïence. CA de 1,7 millions € avec un effectif de 19 salariés. Son expérience de commercial dans le textile, ne correspondait pas au profil technique recherché. Une lettre de motivation bien faite, lui a permis de franchir cet obstacle et d’obtenir néanmoins un premier rendez vous avec le cédant. Dès son entrée dans l’entreprise il crée 2 postes techniques avec des salariés du métier.

Je suis un autodidacte. A 18 ans, j’assiste à une vente, et je réalise que ma voie est dans le commercial. Je suis une formation et devient commercial dans une PME de prêt-à-porter.
J’occupe ensuite plusieurs postes dans le groupe LVMH.
En 1992, je rejoins une jeune entreprise pour monter une structure commerciale. Le CA de la société (marque Terre de marin) passe de 5 millions de FF à 30 millions € en 2009.
J’occupe alors le poste de directeur commercial et manage une équipe de 18 commerciaux.
Après 17 ans dans cette société, je me pose la question : que vais-je faire dans le dernier tiers de ma vie professionnelle ? Je souhaite me donner un nouveau challenge : mon avenir passe par la création ou la reprise d’une entreprise.
Je négocie mon départ sur 7 mois, pour ne pas pénaliser la société qui m’emploie.

Le CRA

En juillet 2009 j’adhère au CRA de Cholet.
Je suis le stage de CRA Formation à Angers qui m’a énormément apporté dans tous les domaines de la reprise d’entreprise. A l’issue de la formation nous avons constitué un groupe de repreneurs, car il est important de ne pas rester seul. Enfin cela m’a permis de rencontrer des professionnels de la transmission, milieu que je ne connaissais pas.

Définition de la cible

Je définis 3 critères de sélection :
- dans le prêt-à-porter pour valoriser mon expérience dans ce domaine
- dans le bâtiment, parce que j’aime bien cet environnement
- une entreprise d’opportunité, si une affaire intéressante se présente.
Je ne voulais pas être enfermé dans un carcan, tout en recherchant dans des domaines ciblés
J’ai élargi ma zone de prospection à 3 départements autour de Cholet.
J’arrive vite à la conclusion que je dois orienter mes recherches dans le domaine du second œuvre.

 

J’étudie 3 dossiers, que j’abandonne rapidement et le CRA me présente le dossier de la Céramique du Lys, spécialisée dans la vente et pose de carrelage et faïence.
La société réalise un chiffre d’affaire de 1,7 millions € avec un effectif de 19 salariés dont 2 temps partiels et 2 apprentis.
Le cédant, âgé de 60 ans souhaitait prendre sa retraite. Il avait créé l’entreprise en 1973.

 

Les négociations

Le premier contact a eu lieu début 2009, le protocole d’accord a été signé en mars et le closing en juillet 2009. Le prix demandé était correct, les négociations se sont déroulées en dehors de tout esprit conflictuel. J’ai pris comme conseil un avocat et un expert comptable que m’avais présentés le CRA. Le cédant ne s’est fait accompagner que par son expert comptable. La seule difficulté a été d’initier le premier contact avec le cédant : il ne voulait pas me rencontrer car il souhaitait un repreneur du métier. J’ai du lui faire une lettre de motivation très détaillée pour le convaincre du sérieux et de la qualité de ma candidature.
J’ai fait validé mon business plan par mon expert comptable que j’ai gardé ensuite pour s’occuper de la société.

Le financement

J’ai choisi 2 banques à 50/50 pour financer ma reprise. Je n’ai pas traité avec la banque du cédant, dont l’offre était moins avantageuse. J’ai pu négocier un taux très bas de 3%, sans caution OSEO ni caution personnelle. En revanche j’ai du bloquer sur 3 ans, dans la holding, un compte courant d’associé représentant 40% des prêts bancaires. Mon apport personnel s’élève à environ 20%.

L’accompagnement

En mars 2009, après la signature du protocole d’accord, je suis rentré dans la société comme observateur, ce qui m’a permis de m’immerger dans la vie de l’entreprise. Le 1er juillet, après la signature définitive je suis devenu gérant et le cédant m’a accompagné pendant 2 mois à temps complet. A partir de septembre, je fais appel à lui ponctuellement.

Les 100 premiers jours

J’ai beaucoup regretté l’absence pour raison de santé, de la femme du cédant qui s’occupait de la partie administrative et des appels d’offre.
J’ai réorganisé l’entreprise en fonction de mon profil.
- j’ai créé un poste d’ouvrier logisticien qui gère les stocks et l’approvisionnement des chantiers
- j’ai créé un deuxième poste pour gérer l’ensemble des achats et le traitement de quelques devis. C’est une personne qui connaît bien le milieu du carrelage.
- Fort heureusement, le conducteur de travaux, très expérimenté, est resté dans l’entreprise.
Dans l’environnement économique difficile que nous traversons, je prévois une baisse de 12% de mon C.A. en 2010.
Au niveau des bonnes surprises, j’ai pu vérifier la très bonne image et notoriété de la Céramique du Lys sur le marché local.
Par ailleurs, la moyenne d’âge du personnel est de 31 ans. C’est une équipe jeune, motivée, qui adhère à ma stratégie. C’est un élément essentiel pour le développement de l’entreprise.

En conclusion

Il faut reprendre une affaire qui donne envie. Car la reprise d’une affaire c’est difficile et il faut y consacrer toute son énergie.
Il est essentiel de bien s’entourer pendant les négociations.

Un regret, j’aurais du être plus actif quand j’étais observateur dans l’entreprise, cela aurait accéléré ma formation.

cdl chez laceramiquedulys.fr
www.laceramiquedulys.com


Voir d'autres Témoignages de repreneurs
Imprimer le contenu de la page
Voir d'autres
Témoignages de repreneurs

Latitude :

Longitude :


Haut de page