MENU
Cédants et Repreneurs d'Affaires

Accueil > Actualités > Témoignages de repreneurs >

P. Desmis reprend les Ets Coddeville, entreprise générale de bâtiment, dans le Nord

8 août 2012

P. Desmis, 50 ans, expertise comptable, reprend les Ets Coddeville, entreprise générale de bâtiment tous corps d’état spécialisée dans la rénovation, dans le Nord. C.A. de 2,1 millions € avec un effectif de 17 salariés. Le fait que je sois de la région a été un atout pour moi : en Flandre intérieure on joue carte sur table avec beaucoup de transparence. Les valeurs ont primé.

Après 7 ans dans un cabinet d’expertise comptable et de commissariat aux comptes, je rentre chez France Télécom comme directeur de services comptable (80 personnes) tout en assurant des missions de chef de projet « évolution du système d’information et conduite de l’évolution de l’organisation ».
Je quitte France Télécom pour un poste de DAF dans une société agro-alimentaire. Au bout de 3 ans, le 25 juin 2010 je suis licencié économique.
Au poste que j’occupais, je m’attendais à cette issue. Je décide de prendre du recul, je me pose, j’analyse ce que je souhaite faire : salariat, création, franchise, transmission.

La formation CRA

J’adhère au CRA fin octobre et suis le cycle CRA de formation à la reprise en décembre 2010. A la fin du stage ma décision est prise : j’ai les outils, j’y vais, je serai chef d’entreprise. La formation CRA nous explique la psychologie des cédants et des repreneurs, le déroulement du processus de reprise, le fonctionnement des milieux bancaires, des assurances, les audits, elle nous propose des maquettes de comptes très utiles pour la suite. Cela nous ouvre les portes et éclaire les zones d’ombres.
Ces trois semaines de formation ont été super rentables.

Définition de la cible

J’oriente mes recherches vers le second œuvre du bâtiment, le nettoyage, le déménagement et le négoce. J’ai toujours eu une passion pour le bâtiment. Quand j’étais jeune je passais mes vacances sur des chantiers. J’ai toujours aimé suivre des projets.

La recherche

20 000 kms, 400 heures de formation (dont 140 heures avec CRA Formation), 350 rendez-vous, 250 heures de téléphone, 16 mois de conduite de projet, 1500 mails, 15 ramettes de papier, 14 dossiers étudiés et 14 cédants rencontrés, 4 LOI non acceptées, des rebondissements font que mon projet a abouti.
Il faut y croire, être tenace, y aller, analyser, être prêt à prendre des claques, savoir s’arrêter, être humble, écouter, être rigoureux mais avoir de l’audace, et surtout rester soi même.

La cible

Le 23 septembre j’étudie le dossier Coddeville par le canal d’un intermédiaire. Je rencontre le cédant le 2 novembre. La rencontre s’est bien passée. L’intermédiaire me rappelle 2 jours plus tard. Les Ets Coddeville font tous les corps de métiers : gros œuvre, maçonnerie, carrelage, charpente, couverture, menuiseries intérieures et extérieures, platerie, électricité, plomberie, chauffage sauf la peinture. Le cédant cherchait plutôt quelqu’un du métier. La société avait été créée en 1967 par 2 frères. L’un d’entre eux a pris sa retraite en en 1997. Le frère continue avec l’embauche d’un conducteur de travaux. Sa fille les rejoint et en prend la direction en 2001. En 2007, le papa prend une retraite méritée mais apporte toujours des menus services. Un second conducteur de travaux est embauché. En 2011, le papa décide de s’arrêter, sa fille n’a pas voulu continuer seule.
L’intermédiaire avait bien expliqué mon profil : je n’étais pas le financier qui achète pour revendre 2 ans plus tard, je suis un travailleur et passionné par le monde du bâtiment.

La négociation

Le fait que je sois de la région a été un atout pour moi : en Flandre intérieure on joue carte sur table avec beaucoup de transparence. Les valeurs ont primé. J’ai pu négocier le prix. Tous les autres points (GAP, accompagnement,…) ont très vite été actés en présentant des arguments valables.

Le financement

Si la signature de la LOI a pris 26 jours, l’obtention du financement a duré 5 mois et demi.
J’ai contacté 15 banques, dont les banques historiques qui n’ont pas suivi. Finalement j’ai obtenu le financement auprès de 2 banques, sans caution personnelle mais avec la garantie OSEO. Cette dernière, toutefois, n’a pas pris part au financement.
La période n’était pas favorable, les banques terminaient leur année, elles voulaient avoir les comptes 2011. Pour elle le secteur du bâtiment était en crise, alors que les fondamentaux de la société étaient excellents.
J’ai été lauréat du Réseau Entreprendre Nord qui m’a consenti un prêt d’honneur de 40 000 euros et me fait bénéficier de son accompagnement.

Le montage juridique

J’ai monté un LBO classique et me suis fait accompagner d’un expert comptable pour les audits, d’un cabinet d’avocats et d’un intermédiaire. Le cédant avait de son côté un bon expert comptable et un bon intermédiaire. Une garantie de passif a été signée.
Un accompagnement de 4 mois à temps complet par la cédante a été mis en place.

Les premiers jours dans l’entreprise

Je n’ai pas eu de mauvaises surprises. Tout s’est bien passé avec le personnel, les clients et les fournisseurs. Le carnet de commande est bon et la notoriété de l’entreprise excellente.
Chaque fois que je vais chez un client ou un fournisseur, on me dit « vous avez repris une belle société ». C’est pour moi un grand encouragement pour l’avenir.
Ce nouveau projet de vie est la concrétisation d’un rêve devenu réalité.

Philippe DESMIS
Tél : 03 28 41 86 47/06 87 33 55 91
philippedesmis chez coddeville.fr


Voir d'autres Témoignages de repreneurs
Imprimer le contenu de la page
Voir d'autres
Témoignages de repreneurs

Latitude :

Longitude :


Haut de page