MENU
Cédants et Repreneurs d'Affaires

Accueil > Actualités > Témoignages de repreneurs >

Régis Chainot reprend la SAS Ferronnerie Mazingue

13 février 2014

Régis Chainot, 50 ans, ingénieur de l’UTC de Compiègne reprend la SAS Patrick Mazingue, ferronnerie d’art spécialisée pour les Monuments Historiques. C.A de 1,8 million €, 11 salariés.

Découvrez en video comment Régis, venant des Ardennes, a eu un coup de cœur pour cette entreprise très éloignée du monde industriel ...

J’ai une formation de base d’Ingénieur de l’UTC de Compiègne en génie Mécanique et Matériaux. Jusque récemment, j’étais Directeur Général d’un site industriel de 430 personnes dans les Ardennes.

Après un parcours professionnel qualifiant de plus de 24 ans dans le Groupe Electrolux, dans différents postes à responsabilité, j’ai souhaité m’orienter vers une seconde partie de carrière dans l’entrepreunariat.

Le créateur de cette entreprise, Patrick Mazingue, il y a plus de trente ans, y a travaillé, à ses débuts, comme simple artisan indépendant. Au bout d’une dizaine d’années, ayant développé son savoir faire, il embauche progressivement, et se spécialise, peu à peu dans la restauration de Monuments Historiques, pour laquelle il obtient l’agrément. Sa spécialité d’aujourd’hui lui fait obtenir des commandes venant de tout le territoire national.

Quant à moi, je viens d’un grand groupe, Electrolux, qui m’a permis d’acquérir des compétences dans plusieurs domaines : la gestion de centre de profit, la Production, la Qualité, les Achats, et les RH.

J’ai recherché alors une PME dans ma région, là où j’ai développé mon réseau relationnel et de confiance pour faciliter le financement de mon projet.

Un cédant passionné par son métier, comme son personnel

Céder une entreprise dans un marché de niche limite les opportunités de reprise

JPEG - 20.7 ko
Grille Trianon Château de Versailles

Monsieur Mazingue était bien conscient de la force du positionnement de son entreprise, mais aussi du profil particulier de repreneur que cela exigeait.

Il a, de ce fait, été approché par des cabinets d’intermédiaires qui se proposaient de lui trouver l’oiseau rare. Mais au prix fort !

Il a alors préféré s’adresser au CRA de Champagne - Ardennes qui a déjà accompagné près de 200 cédants depuis moins de 10 ans, et a participé à la cession d’environ la moitié d'entre eux.

 

La transmission du savoir faire technique, mais aussi esthétique, était la clé

Pour Monsieur Mazingue il s’agissait donc principalement d’une question d’homme : est-ce que le repreneur, au delà de ses compétences techniques, allait manifester assez de sensibilité esthétique pour s’intéresser à, et faire prospérer cette belle entreprise ?

De plus, au delà du goût personnel, le repreneur devait montrer la capacité à se faire accepter par le milieu très restreint des architectes des Monuments Historiques.

Cela devait être aussi le principal objectif de la période d’accompagnement.

Découvrez dans la video ci-dessous, comment les deux hommes se sont vite entendus, et ont mené, tambour battant, le processus de transmission ...

Un repreneur doit être à l’écoute de son nouveau milieu

La crédibilité d’un ancien dirigeant salarié voulant devenir entrepreneur

J’ai concentré mes recherches de reprise sur la région où j’avais déjà développé, de longue date, mon réseau relationnel grâce à mon parcours professionnel chez Electrolux, à savoir la Champagne Ardennes.

Ce point est très important au moment de monter son dossier de financement, car les interlocuteurs cherchent à prendre des renseignements sur vous.

D’autre part, pour crédibiliser ma démarche, je souhaitais, d’entrée de jeu, avoir l’engagement de la BPI, et le soutien du Réseau Entreprendre et du Conseil Régional.

Percevoir rapidement les points clés de négociation du cédant

JPEG - 44.3 ko
Pont Rose

Dans ma négociation avec Monsieur Mazingue j’ai vite repéré la fourchette de prix dans laquelle je devais me situer pour espérer conclure.

Je lui ai rapidement communiqué ma vision, ma motivation pour ce projet, mon expérience pour pouvoir prolonger la croissance de cette entreprise.
Enfin le fait de reprendre cette entreprise accompagnée de ma femme, rassurait Monsieur Mazingue par rapport à toute cession à un groupe, plus impersonnel, et solution potentiellement plus risquée pour le maintien de l’image et des emplois.

Dans le domaine de la reprise d’entreprise, pour moi, le CRA s’est imposé naturellement

La Formation à la reprise d’entreprise du CRA est capitale pour bien connaître et déjouer tous les pièges de la transmission de PME.

Il y en a beaucoup, et les intermédiaires sont prêts à vous les éviter, mais ils sont aussi et surtout intéressés par le montant de la transaction ...

Enfin les Groupes de Repreneurs sont une excellente formule pour partager et écouter les réactions des autres entrepreneurs à son propre projet.

 

JPEG - 104.5 ko
Rampe Préfecture Chalons en Champagne

Quelques références prestigieuses de la Ferronnerie d’Art Mazingue

- Arc de Triomphe de Paris : chéneau et vantelles d’éclairage

- Panthéon (en cours) : structures des coupoles byzantines, du tambour, et de la lanterne

- Château de Chantilly, de Pierrefonds, Opéra Garnier : grilles d’honneur, Candélabres, ...

- Basilique Saint Rémi de Reims, cathédrale de Reims,

- Palais de Justice de Laon, Sous-Préfecture de Reims, Familistère de Guise, ...


Voir d'autres Témoignages de repreneurs
Imprimer le contenu de la page
Voir d'autres
Témoignages de repreneurs

Latitude :

Longitude :


Haut de page