MENU
Cédants et Repreneurs d'Affaires

Accueil > Actualités > Témoignages de repreneurs >

Sébastien Eloir reprend Ménard-Darriet-Cullerier, Spécialiste en matériel forestier

4 octobre 2007

Sébastien Eloir, 39 ans, marié, 2 enfants, ISG, reprend Ménard-Darriet-Cullerier, spécialiste en matériel forestier. 775K€ et 9 salariés. Fort de son expérience il donne 10 conseils aux futurs repreneurs. Le cheminement de sa reprise peut être suivi sur son blog « objectif reprise ». Il vient de décider de continuer de partager son quotidien de chef d’entreprise via un nouveau blog « Objectif Entreprendre »

J’ai passé 8 ans dans la location de véhicules chez Hertz France, puis 5 ans et demi dans la manutention chez Jungheinrich France.
Ce qui est important dans ma « carrière » et qui a facilité la reprise est la diversité des expériences (comptabilité, gestion, vente, marketing, management)
La formation CRAm’a permis de baliser les étapes de la reprise et m’a donné certains fondamentaux en analyse de dossier.
Participer au groupe CRA 231m’a permis de rencontrer des personnes intéressantes et de partager des positions sur des dossiers différents (Merci à elles pour leurs remarques). Cela a permis de casser la solitude du repreneur.

La cibleActivité en B to B majoritairement
Fabricant ou négoce de produits finis ou semi-finis
Taille pas importante, résultat pas important
Toute région sauf Nord / Est / Sud-Est de la France

La rechercheEn 16 mois (avril 2006 – aout 2007) J’ai parcouru au moins une quarantaine de dossiers voire plus, regardé un peu plus en détails une dizaine et étudié vraiment 5.
Les négociations avec le cédant ont duré 6 mois, de janvier à juillet 2007
L’entreprise Ménard-Darriet-Cullerier (MDC), constructeur de matériels forestiers d’entretien et de reboisement, fête son centenaire au cœur du premier massif forestier français.
Depuis 1907 la société a mis son savoir-faire au service de la mécanisation forestière et de la sylviculture moderne.
Sa gamme de matériels, spécialement conçus pour l’utilisation en forêt, permet le nettoyage, la préparation, le labour, le sous-solage, l’émiettage ainsi que l’entretien.
Elle comprend différents modèles de cover-crops, girobroyeurs, rotobroyeurs, charrues, semoirs, débroussailleurs à rouleaux et remorques forestières.

Le montage J’ai créé une holding en SARL qui a racheté les parts de MDC
Le problème majeur a été de trouver le financement compte tenu du passif lié au plan de continuation et malgré un apport important en % (presque 40%).
Seule l’intervention en contre garantie du Conseil Régional d’Aquitaine et d’OSEO a permis de débloquer la situation. Les autres problèmes n’en étaient pas car ils dépendaient de la volonté entre le cédant et moi-même d’aboutir à une solution.
Le financement a été articulé de la façon suivante  :
Apport 40%
Crédit vendeur 10%
Aide du Conseil Régional d’Aquitaine 2%
Prêt bancaire sur 7 ans 48%
Je me suis fait assisté par des experts , néanmoins vous resterez au final le seul décideur. Par ailleurs j’ai considéré depuis le début que je négocierais seul car une fois chef d’entreprise je serais effectivement seul.
Le business plan est important car il permet, au-delà des chiffres, de valider l’adéquation entre votre savoir-faire et l’activité de l’entreprise. Est-ce que je suis capable d’amener des idées et de mettre en place des actions pour faire mieux que le cédant actuel ?
Ne jamais oublier que l’emprunt du rachat vous oblige à développer la société pour maintenir sa capacité d’investissement et rembourser le prêt et les différentes dettes.

Les 100 premiers joursLes 100 premiers jours ont commencé bien avant la reprise effective car j’ai été dans l’entreprise une semaine sur deux environ entre avril et juin 2007 et à temps plein depuis juillet. J’ai donc pu m’intégrer en douceur.
Il n’y a pas eu de réelles mauvaises surprises car je savais à quoi je devais m’attendre.
La bonne surprise a été le développement plus rapide que prévu du CA et du résultat.
I l a été prévu un accompagnement de 6 mois pour le transfert des compétences techniques et le relationnel client

Mes 10 conseils aux candidats repreneurs
Je vous propose les conseils qui ont guidé ma phase de reprise et qui sont ma philosophie.
Conseil 1:Sollicitez le soutien de vos proches, de vos amis, de vos relations et des relations de vos relations et maintenez le lien social.
Conseil 2 :Ne restez jamais isolé surtout les jours de découragement, forcez-vous à rencontrer du monde et à partager avec vos interlocuteurs ! Même si ce n’est pas directement lié à votre projet, il en restera toujours quelque chose.
Conseil 3:Il faut croire en ses rêves si on veut les voir aboutir ! N’abandonnez pas même si vous êtes le seul qui semble y croire !
- Conseil 4 :
Cependant, essayez de rester lucide. Mesurez de manière objective les avantages et les inconvénients de l’entreprise que vous envisagez de racheter.
Conseil 5:Ecoutez les conseils des uns et des autres mais décidez seul. Vous êtes celui au final qui assumerez vos décisions.
Conseil 6 :N’allez pas sur un dossier que vous ne "sentez" pas. Les chiffres ne sont pas les seuls éléments à prendre en compte quand on envisage une reprise.
Conseil 7:La reprise d’entreprise est certes une transaction commerciale mais c’est aussi et, à mon sens, surtout une histoire humaine (la vôtre, celle du cédant et celle de l’entreprise et de ses salariés). Ne l’oubliez jamais lorsque vous négociez.
Conseil 8:Il existe des ratios officiels mais que cela ne vous arrête pas pour avancer sur des dossiers hors de votre "fourchette" de CA. Il faut les étudier pour avoir la certitude que le financement n’est vraiment pas envisageable.
- Conseil 9 :
Oubliez tout ce que je viens de vous dire et faites vous votre propre expérience ! Chaque personne est unique et voit le monde au travers de son propre prisme !
Depuis l’écriture de ces conseils sur mon blog en novembre 2006 je rajoute ce 10ème conseil :
Conseil 10 :Ne pensez pas que le financement est une chose facile à obtenir, peu importe le montant, votre apport et le sérieux de votre projet. Les banques n’ont qu’un seul objectif : minimiser leurs risques !

Et si c’était à refaireJ’allongerai certains délais pour me mettre moins de pression et j’irais présenter mon BP à Oséo avant d’aller voir les banques !
Pour le reste je referai les mêmes erreurs car c’est grâce à elles que j’ai appris et progressé !

sebeloir chez aol.com
www.menard-darriet-cullerier.com

L’adresse de mon blog sur la reprise
http://objectif-reprise.blogspot.com/

mon nouveau blog : Objectif Entreprendre !
http://objectif-entreprendre.blogspot.com


Voir d'autres Témoignages de repreneurs
Imprimer le contenu de la page
Voir d'autres
Témoignages de repreneurs

Latitude :

Longitude :


Haut de page