Les Fonderies Nicolas : le repreneur était dans la place

Lorsqu’en 2012,  Mohand Ben Bournane, directeur technique aux Fonderies Nicolas, entreprise du groupe international Delachaux,  apprend que l’industriel souhaite fermer sa filiale, il décide de prendre son destin en main.

Le sien, mais aussi celui des Fonderies Nicolas installées à Nouzonville,  au cœur de la vallée de la Meuse, depuis 1900.

Pourquoi ne pas devenir patron ? pense à haute voix le quinquagénaire alerte.

Quel fatalisme contraindrait cette société au savoir-faire ancestral à cesser son activité ?  Il est vrai que Les Fonderies Nicolas, entreprise spécialisée dans la fabrication de pièces en fonte de petites et moyennes séries, évolue dans  un contexte économique difficile.

Une concurrence mondiale féroce, la nécessité de lourds investissements,  et un manque d’engagement dans un secteur industriel qui connaît de profondes mutations, ont entraîné la fermeture de nombreuses industries régionales au cours des dernières décennies.

Pourtant, Mohand Ben Bournane, en parfaite connaissance de la situation de l’entreprise dans laquelle il travaille depuis plusieurs années, décide de reprendre Les Fonderies Nicolas. Une gageure à laquelle vont s’associer les collectivités locales ravies d’accueillir un repreneur inespéré …

Energie et volonté

Le plan de développement du nouveau propriétaire des Fonderies Nicolas s’appuie notamment, sur l’innovation  technique et la diversification commerciale. Sous la direction du bureau de Recherche et du Développement, l’outillage, vieillissant et obsolète, est renouvelé  par un équipement robotique.  A l’instar de Thomas, 29 ans, responsable Qualité et Production, l’équipe composée de 34 salariés, est renforcée et rajeunie.

Côté commercialisation, Mohand Ben Bournane développe et diversifie la clientèle des Fonderies  Nicolas, notamment en ouvrant l’entreprise à l’exportation.  Sans complexe !

L’expérience de Mohand Ben Bournane montre combien l’énergie du repreneur et sa capacité à «réveiller» le potentiel de l’entreprise sont des facteurs  déterminants à la réussite de la reprise, et ce, quel que soit le secteur d’activité.