François Reix, patron d’un cabinet d’expertise à l’activité florissante, décide de le vendre en 2016 après dix ans de développement soutenu.
A près de soixante ans, il aurait pu attendre tranquillement que sonne l’heure de la retraite ou s’occuper d’une paisible maison d’hôtes.
C’était sans compter sur son appétence pour l’entrepreneuriat.
Il choisit de  racheter la société Ty Braz, une société spécialisée dans la pose et la rénovation de systèmes de fermeture de l’habitation située à Gretz-sur-Loing, près de Nemours.

Formation nécessaire

François Reix ne se rappelle plus par quel biais il a connu CRA. En revanche, il se souvient parfaitement de sa rencontre avec Christiane Chevallier, sa marraine qui l’a accompagné dans sa reprise.
Son soutien et son analyse du projet lui ont été précieux, ainsi que la formation intitulée «Les 100 jours après la reprise», très appréciée par l’entrepreneur pourtant aguerri.
Son expérience montre combien l’arrivée d’un nouveau patron peut être une période délicate pour les salariés. M. Reix témoigne de la nécessité de bien entamer cette entrée en matière.

Accompagnement obligatoire

«S’entourer, s’entourer et encore s’entourer !», martèle le repreneur.
Aux côtés de son expert-comptable, de son avocat et de sa marraine CRA, il a rondement mené la reprise de la société Ty-Braz – qui  signifie «grande maison» en breton.
Aux commandes de l’entreprise depuis quelques mois seulement, François Reix entrevoit l’avenir de la société en misant sur les salariés.
Probablement la meilleure façon de durer.