Benoît d’Harcourt : ArdenPlast et Ardenca

Après avoir étudié, de manière quasi scientifique,  plus de 70 dossiers passés au crible de sa matrice de critères, Benoît d’Harcourt, 56 ans à l’époque, jette son dévolu sur deux sociétés situées dans les Ardennes à trois heures de Paris. Si le savoir-faire technique des deux entreprises spécialisées dans la conception et la fabrication de protection, de calage et de conditionnement en polypropylène alvéolaire, lui paraît très intéressant, il trouve le mode de fonctionnement et l’organisation quelque peu archaïques. Les négociations avec le cédant s’avèrent âpres, longues et difficiles. La reprise se concrétise en 2012 avec l’appui  d’un fond d’investissement régional qui lui ouvre les portes des décideurs régionaux. Il investit ensuite résolument dans la modernisation de l’outil de production dont la capacité est augmentée de 40% et dans l’innovation en déposant plusieurs brevets. Cette transmission d’entreprises s’est avérée très bénéfique pour les deux sociétés qui ont vu leur chiffre d’affaire plus que doubler et leur présence devenir prépondérante sur le marché.

Ecoutez Benoît d’Harcourt revenir sur ce parcours gagnant :

Découvrez la vidéo de présentation d’ArdenPlast en cliquant ici.

Le 6 février le CRA décernait ses Trophées de la Reprise dans le cadre du Salon des Entrepreneurs de Paris, à trois repreneurs fort différents, ayant cependant un point commun : avoir repris deux entreprises pratiquement en même temps, avec tous les risques et difficultés que cela représente. Ils ont expliqué leur parcours de reprise en répondant aux questions de l’animateur Stéphane Courgeon, devant une salle attentive et captivée. Chacun était accompagné de son parrain, expert en son domaine, financement, gestion ou montage juridique, mettant en lumière tel ou tel aspect technique de la reprise.

La soirée s’est terminée par la remise des Trophées aux lauréats, Marine Anton, Benoît d’Harcourt et Alain Mandine, en compagnie d’Alain Breffeil, directeur de la clientèle entreprise de BNP Paribas, de Jean-Christophe Pierrès, président d’Audecia, de Laurent Julienne, avocat associé chez Lerins & BCW et de Bernard Fraïoli, président du CRA.