Parmi les propositions de la loi de finance 2022 certaines sont favorable au repreneuriat principalement du coté cédant bien que les repreneurs ne soient pas complètement laissés pour compte.

Un article rédigé par Johanna FLAMENT, avocat associé chez FIDAL.