Coaching du Repreneur

Le coaching du repreneur s’oriente autour des deux mêmes axes que celui du cédant:

La période précédant la reprise

Sans être exclusive, l’image du repreneur est majoritairement celle d’un cadre en disponibilité professionnelle qui chercher à reprendre une activité pour couronner sa carrière.
La période de mise en disponibilité professionnelle est un bouleversement profond dans une manière d’être et de faire professionnelle et le coaching va avoir pour effet de rompre la solitude et l’isolement dans lesquels est placée la personne en disponibilité.

Le coaching permet d’accompagner la personne pour l’aider à accepter sa situation et retrouver son énergie et sa motivation. Il permet de clarifier la position de cette personne à propos de l’opportunité de s’engager dans la reprise d’affaire plutôt que la recherche d’un nouvel emploi salarié.

Pendant les périodes de négociation, le coaching est très adapté pour analyser les motivations du repreneur et les conditions dans lesquelles il envisage de reprendre. L’angoisse du vide peut être telle que le repreneur veuille reprendre une entreprise dans des conditions dangereuses pour lui.

Après la reprise

Après la reprise, les thèmes majeurs seront l’intégration à une équipe existante et le travail sur le leadership du repreneur. Comme les « cent jours » d’un nouveau gouvernement, les premiers mois d’un repreneur sont importants pour la crédibilité du nouveau dirigeant, qui devra faire face, à la fois, aux défis économiques mais aussi aux conséquences du départ de l’ancien dirigeant.

Le coaching constitue un accompagnement lors d’enjeux forts. Il est très adapté pour ces situations particulières que sont une cession et une reprise tant par leur caractère unique (en tout cas peu fréquente) dans la vie d’un dirigeant et d’un repreneur que par l’importance des enjeux en cours et la forte implication sur le plan émotionnel.