Les perspectives de croissance de la franchise

Les perspectives de croissance de la franchise évoquées en 2009 se vérifient aujourd’hui encore, en période de sortie de crise, comme en témoignent les résultats de l’étude CSA pour la Banque Populaire et la Fédération française de la franchise. Premier indicateur de poids : le chiffre d’affaire médian du franchisé est passé de 440 000 euros en 2009 à 510 000 en 2010. Les points de vente en franchise se sont également étoffés cette année, employant en moyenne 7 salariés contre 6 l’an passé. 48% des franchisés interrogés ont créé au moins un emploi depuis juin 2009, alors qu’ils étaient 42% en 2009.

La franchise a bien résisté à la crise !

Il semble ainsi que la franchise ait particulièrement bien résisté à la crise ; c’est d’ailleurs le sentiment des franchisés interrogés : 77% d’entre eux déclarent qu’un franchisé résiste mieux à la crise qu’un commerçant isolé.

Point clé de l’étude

Point clé de l’étude : les préoccupations des franchisés ne s’expriment plus aujourd’hui  en terme de crise économique, mais bien davantage sur le modèle du commerce de demain. En effet, si une grande majorité des franchisés se déclarent optimistes, 26% d’entre eux ont d’ores et déjà identifié les défis à venir. Des signes de pessimisme résident essentiellement sur le comportement de la clientèle et le recours aux nouvelles technologies : des facteurs annonciateurs de mutations profondes des comportements des consommateurs.
Un constat partagé plus largement par les acteurs du commerce et de la distribution et qui poussent les réseaux de franchise à innover pour rester en adéquation avec le paysage commercial qui s’annonce !
Ainsi 71 % des réseaux interrogés ont ouvert de nouvelles succursales pour faire face à la concurrence, 46 % ont investi dans les nouvelles technologies et 44 % ont modernisé leur concept, des pourcentages en forte hausse par rapport à 2009.

Innover un facteur clé de succès

En plein boom depuis déjà quelques années, le e-commerce s’introduit de plus en plus les franchisés. Un tiers des franchisés sont dans un réseau qui dispose d’un système de commerce électronique : si pour 81 % de ces franchisés, les ventes sont réalisées sur le site de franchiseurs, ils gardent la relation commerciale des clients de leur zone géographique dans 34 % des cas.

Qui sont les franchisés en 2010 ?

La plupart des franchisés interrogés étaient salariés (dont 48 % d’une TPE ou d’une PME) avant d’exercer leur activité en franchise : la franchise permet toujours la reconversion professionnelle et le changement de secteur d’activité, opportunité dont ont profité 38% des franchisés interrogés.

Les franchisés, des citoyens engagés

Majoritairement implantés dans des villes de plus de 25 000 habitants (60 %), 63 % des franchisés interrogés déclarent s’impliquer dans la vie locale : membre d’une association de commerçants, sponsor ou mécène d’associations, de manifestations ou de clubs sportifs, les franchisés interrogés étaient également pour 4 % élus à la Chambre de commerce et de l’Industrie et pour 2 % élus locaux.

Le salon de la franchise de mars 2011

Il a rencontré un succès grandissant ; de nombreuses conférences ont eu lieu, faisant ressortir la sécurité et la profitabilité d’un investissement dans une franchise, à condition toutefois d’une part d’étudier le marché sur lequel il a été choisi d’intervenir (étude documentaire et qualitative) et d’autre part d’accepter en confiance les règles établies par le franchiseur.
Cela permet, dans beaucoup de cas, d’opérer une  reconversion “encadrée” pour des salariés désirant devenir chef d’entreprise.

Magali  de Bienassis
Responsable communication Fédération française de la franchise