Vous êtes nombreux à nous questionner sur l’impact du COVID-19 sur la transmission d’entreprise.

L’épidémie étant récente, nous n’avons pas assez de recul pour apporter une réponse tranchée, mais nous pouvons émettre des hypothèses sur le comportement des entrepreneurs ayant un projet de transmission de leur PME-PMI en cette période.

Du coté du cédant.

Le COVID-19 aura très certainement des répercutions sur le chiffre d’affaire de nombreuses entreprises et impactera également leur carnet de commande.

Face  à cette incertitude, il y est probable que certains cédants décident de suspendre leur décision de vente de leur entreprise en attendant que la situation économique se soit stabilisée.

Quant aux cédants, qui se trouvent engagé dans la transmission, ils pourraient accélérer les démarches de manière à limiter les conséquences sur le prix de vente de l’entreprise.

Du coté du repreneur.

Cette même incertitude aura  probablement le même impact sur les repreneurs.

Dans la conjoncture économique actuelle les repreneurs pourraient différer  voir réorienter leur choix de branches d’activité.

Les banques pourraient elles aussi réviser le facteur risque de certains secteurs d’activité.

Nous pouvons donc imaginer un ralentissement des transmissions/reprises jusqu’à l’été. La durée de ce ralentissement dépendra  des conséquences de l’impact de l’épidémie sur l’économie mais aussi de la confiance des différents acteurs dans les capacités de redressement des marchés touchés.

Il restera toujours un marché, avec peut-être des opportunités.

CRA