LBO, LMBO, OBO…Autant de montages financiers qu’il est essentiel pour le repreneur de connaître afin de pouvoir choisir celui qui sera le plus approprié à sa situation.

Reprise d’entreprise : trois montages financiers possibles

En matière de reprise ou de transmission d’entreprise, le LBO est le montage financier le plus utilisé : il se décline suivant différentes modalités qu’un repreneur doit connaître afin de pouvoir choisir celui qui sera le plus approprié à la situation.
Le LBO (leverage buy-out) est une technique de rachat d’entreprise avec effet de levier.
L’Afic (devenue France Invest en 2018) en donne la définition suivante : «Un LBO peut être défini comme l’achat d’une entreprise financée partiellement par emprunt, dans le cadre d’un schéma juridique spécifique et fiscalement optimisé.» (…)

Le LMBO (« leverage management buy-out) ou RES (rachat d’une entreprise par ses salariés) est un LBO mis en place par des dirigeants de l’entreprise auxquels peuvent se joindre ses salariés. La transmission de l’entreprise se fait en quelque sorte en interne. Elle peut permettre la sortie d’un dirigeant historique détenant une importante participation de l’entreprise dont la valorisation s’est fortement accrue.(…)

L’OBO est à explorer en temps de crise.
L’ OBO (owner buy-out) est un montage de rachat de l’entreprise commencé et réalisé par son dirigeant/ associé. Il s’agit pour le chef d’entreprise de procéder à l’acquisition de sa société par un holding de reprise. Cette acquisition est financée, pour partie, en fonds propres par le chef d’ entreprise, en partie par une dette bancaire, voire par un investisseur extérieur (fonds , business angel , etc).(…)

Par Jean-Marie Catabelle et Jacques Cerini, Membres du CRA(Cédants&Repreneurs d’affaires)
Ils ont dirigé l’ouvrage collectif Transmettre ou reprendre une entreprise, chez Prat édition.

Document jointLes Echos – 17 septembre 2019