Dans le montage des financements nécessaires à la reprise et au développement d’une société, il faut fréquemment « racler les fonds de tiroir ».Or, bien souvent, on oublie une technique mise au point et bien rodée permettant de cumuler plusieurs avantages :il s’agit de l’affacturage. Que peut apporter cette technique ?

Un examen de la qualité de la clientèle

L’affacturage permet de vérifier la consistance du compte-clients. Comment la clientèle est elle répartie ? Les encours accordés ne sont-ils pas trop importants ? Pourra-t-on développer les ventes auprès de la clientèle actuelle en toute sécurité ?

Un regard sur les habitudes de paiement des clients.

Il s’agit de la régularité et de la ponctualité des paiements. Or juste après une reprise on constate que la relation avec les clients est fragilisée et alors l’équipe commerciale n’hésite pas à relâcher son effort pour « tenir la clientèle », souvent au détriment de la trésorerie.

Une amplitude du financement.

En cas de changement de banque ou même seulement en cas de changement de dirigeant, les relations bancaires sont fréquemment marquées par une certaine suspicion réduisant alors les possibilités de financement des créances sur les clients.

Sur ces différents points, l’affacturage apporte des solutions adéquates :

L’assurance du paiement final grâce à la garantie donnée aux encours accordés
La relance et les imputations comptables effectuées par le factor allégent le travail administratif et entraînent généralement une réduction des délais d’encaissement.
La mobilisation du compte-clients est effectuée à 90% environ et crée ainsi une trésorerie qui servira au développement de la société.
De plus tous ces services dégagent le dirigeant de beaucoup de préoccupations grâce au surplus de sécurité et de trésorerie. Il est ainsi totalement disponible pour se consacrer à la réussite de son opération de reprise.