Le CRA, acteur de référence du repreneuriat

Partout en France, l’association Cédants et Repreneurs d’Affaires facilite la transmission des TPE/PME et œuvre pour le dynamisme économique. Près de 270 bénévoles, réunis au sein de 73 délégations régionales, mais aussi en Belgique et en Suisse accompagnent ainsi de leur expertise, cédants et repreneurs. L’Auvergne peut également compter sur 4 délégués engagés, notamment sur le bassin vichyssois, et qui ont déjà permis le maintien de nombreux emplois et une belle valeur ajoutée sur le territoire.

Depuis sa création en 1985, l’association nationale à but non lucratif, Cédants et Repreneurs d’Affaires, (abrégée en CRA), s’est hissée au rang de leader du repreneuriat en France. Ses missions complémentaires de formation à la reprise/cession, d’accompagnement des cédants et repreneurs et de facilitateur de la transmission, contribuent largement à la sauvegarde des emplois et des savoir-faire dans les territoires. Actuellement, l’association compte près de 1.300 repreneurs adhérents via des personnes physiques ou morales, en recherche active d’entreprises, et 600 cédants adhérents, à la recherche de repreneurs. L’adhésion, abordable, contribue seulement aux frais fixes de l’association, qui compte plusieurs salariés, notamment dans la formation. Les 270 experts de la transmission sont tous bénévoles et souvent à la retraite avec de nombreux anciens experts-comptables, chefs d’entreprise, avocats, cadres dirigeants, responsables d’établissements financiers … Ces hommes et femmes d’expérience favorisent la bonne rencontre entre cédant et repreneur et contribuent à près de 200 reprises par an.

Des accompagnateurs chevronnés

Des missions qui ont notamment séduit Stephan Honnorat et Antoine de Galembert, délégués du CRA sur le bassin vichyssois et clermontois. « C’est surtout le plaisir de rencontrer des entrepreneurs et de nouveaux projets qui me motivent depuis 8 ans. J’avais très envie de mieux découvrir l’univers des TPE/PME et ETI que je connaissais peu. J’ai notamment en local, déjà accompagné la reprise de la Cuisine Artisanale, SAEM ou Dumont Electricité », explique Stephan Honnorat, homme de grands groupes, notamment dans le pétrole ou chez Limagrain, où il a fini sa carrière.

Antoine de Galembert a lui dirigé bien des entreprises dans sa carrière, dont Seguin Duteriez, spécialisée dans la fabrication et commercialisation de cheminées et poêles à bois, foyers, inserts designs et innovants. « Nous mettons notre expérience au service de ceux qui veulent entreprendre et misent parfois beaucoup. Mais nous sommes aussi très impressionnés par la qualité et l’intelligence des projets que nous accompagnons » insiste Antoine de Galembert, qui a rejoint l’association il y a quelques mois. Si eux rayonnent sur le bassin vichyssois et clermontois, un délégué du CRA s’engage aussi sur le bassin montluçonnais et un autre à Aurillac. Comme dans toutes les autres délégations, ils apportent un soutien clé pour favoriser des reprises pérennes.

Un accompagnement personnalisé et approfondi

Les délégués-parrains du CRA proposent un accompagnement personnalisé, avec des entretiens approfondis des cédants et repreneurs. Compréhension des attentes, besoins et projets, valorisation de l’entreprise à céder, évaluation des apports et compétences du repreneur, tout est analysé par ces experts aux savoir-faire complémentaires. « Antoine qui a une longue expérience de la direction d’entreprise, a le nez pour comprendre ce qui marche ou non dans une entreprise en quelques minutes.  De mon côté, je suis plus spécialiste de la stratégie, et j’apporte aussi ma connaissance des affaires à l’international. Notre duo fonctionne bien, car nous venons d’univers différents, on s’apprend beaucoup » précise avec humilité Stephan Honnorat.

Les deux hommes confessent d’ailleurs encore leurs difficultés à rendre les cédants visibles. En effet, par peur de se déclarer trop tôt ou de confier cette cession à un tiers, beaucoup ne font pas appel aux acteurs du CRA. Et pourtant, si 30% des cédants transmettent leur société en interne (famille ou salarié) et 45% en externe, 25% d’entreprises disparaissent avec l’arrêt d’activité de leur dirigeant. Une perte de dynamisme économique, d’emplois mais aussi de savoir-faire.  « Notre rôle est donc aussi d’empêcher cela en prenant le temps d’un accompagnement de terrain », insistent les deux hommes qui opèrent une sélection minutieuse des candidats à la reprise. « L’association et nous ciblons surtout des TPE entre 800K€ et 5M€ de CA et jusqu’à 50 salariés. De telles reprises demandent de vrais moyens et un travail quotidien pendant de longs mois. Une reprise ne s’improvise pas !», souligne Antoine de Galembert.

Le centre de formation CRA

Pour solidifier leur projet, les repreneurs peuvent s’appuyer sur les centres CRA Formation de Paris-Nanterre, Lyon, Aix-Marseille et Grand-Ouest (Nantes et Angers). Des séminaires de 2 jours, pour « accélérer et optimiser son projet » ou « préparer et réussir les 100 premiers jours de la reprise » sont ainsi organisés pour apprendre, mais aussi échanger et rompre la solitude du dirigeant, grâce à des groupes de discussions et de partages d’expériences. Un stage complet de 3 semaines sur la reprise d’affaire apporte tous les outils pour réussir. Les cédants ne sont pas oubliés avec des stages de deux jours, pour préparer et faciliter toutes les démarches de cession. Des formations éligibles au CPF, qui sont reconnues pour la grande qualité de leur contenu et de leurs formateurs spécialisés.

Un accompagnement le plus complet possible qui a déjà conduit à de très nombreuses réussites humaines et économiques. « Nous souhaitons aujourd’hui être plus visibles, devenir un réflexe pour ceux qui veulent céder ou reprendre une affaire, car nous pouvons les aider. Nous sommes heureux de voir que de plus en plus de repreneurs choisissent l’Auvergne pour commencer une nouvelle aventure professionnelle. Notre réseau nous permet aussi d’accompagner les auvergnats qui voudraient voir au-delà de la région, même s’ils sont moins nombreux » insistent Stephan Honnorat et Antoine de Galembert, qui, ils l’assurent, savent bien mettre à profit leur retraite.

www.cra.asso.fr

stephan.honnorat@cra-asso.org

06 77 50 51 23

Rédaction Bénédicte Rollet, NOTA Bene,  pour les carnets économiques de Vichy Économie

Site WEB

 

https://www.vichy-economie.com/carnet_economique/le-cra-acteur-de-reference-du-repreneuriat/