fleche_transition

Réussir son business plan pour la reprise d'entreprise

 

Accueil > S'informer > Blog > Reprise > Réussir son business plan pour la reprise d'entreprise

Le business plan de votre reprise d’entreprise est le document de référence qui va faire la synthèse des multiples informations récoltées durant les premières étapes d’étude du dossier. Son objectif est de montrer à vos partenaires que vous vous êtes bien approprié le contexte et que vous avez une stratégie solide pour votre projet. Il existe des modèles de business plan reprise d’entreprise, mais chaque projet est unique, il vous faudra l’adapter. Nous vous proposons de parcourir les différentes étapes à aborder pour construire pas à pas le plan d’affaires qui vous correspond.


 

 
Les points essentiels des modèles de business plan reprise d’entreprise

Les points essentiels des modèles de business plan reprise d’entreprise

Présentation générale de l’entreprise cible

Une fois vos entretiens réalisés, vous devriez avoir recueilli un maximum d’informations sur l’entreprise à reprendre. Il est alors temps de présenter ces éléments de façon claire et cohérente pour communiquer sur votre projet et trouver le financement de sa reprise. Après une première partie présentant votre parcours et votre motivation, vous pourrez détailler les éléments de votre diagnostic en plusieurs étapes.

Le repreneur et son projet de reprise

L’objectif de cette partie est de vous présenter. Pour illustrer vos expériences professionnelles, un CV sera annexé au business plan reprise d’entreprise. L’accent sera mis sur vos motivations, votre expérience et votre objectif. Votre projet de reprise sera précisé, notamment les modalités de reprise (rachat des titres, rachat du fonds de commerce, reprise seul ou avec des associés, etc.). 

Le profil de l’entreprise

Dans cette partie, vous devrez passer en revue tout l’historique de la société en retraçant les différentes étapes de son développement. Il sera également utile de bien expliquer l’activité de de l’entreprise à reprendre. Cela permettra notamment d’éclairer les futurs partenaires financiers afin qu’ils comprennent bien les enjeux et besoins.

Dans cette présentation générale, vous pourrez ensuite développer sur plusieurs autres aspects :

  • l’organisation de l’entreprise et son business model ;
  • la typologie de clients et les fournisseurs (ancienneté, localisation, etc.) ;
  • la politique commerciale et le marketing (organisation du réseau de vente, de la prospection, communication, etc.) ;
  • ses moyens humains et matériels (effectifs, qualifications, politique salariale, etc.) ;ses partenaires financiers (nombre de banques, lignes de crédit, etc.)

 

L’analyse du marché et de la concurrence : exemples de business plan reprise d’entreprise

Cette partie doit montrer votre bonne maîtrise du marché sur lequel évolue l’entreprise (taille, tendance, etc.) que ce soit au niveau macro-économique qu’au niveau micro-économique. Un projet de reprise de restaurant par exemple, devra prendre en compte le marché de la restauration, mais aussi, de façon plus précise, le marché de la restauration bio à Bordeaux si tel est votre projet.

Pour rédiger analyser correctement le marché et la concurrence vous pourrez vous appuyer sur différentes ressources comme :

  • Xerfi pour les études de marché sectorielles ;
  • Diane pour les chiffres sur les concurrents positionnés dans le même secteur que l’entreprise à reprendre ;
  • des conseils de spécialistes du secteur ;
  • des sociétés spécialisées dans certains marchés de niche, etc. ;

Le point sur la situation financière

Pour rédiger ce dossier, il est recommandé de faire appel à un spécialiste (expert-comptable, etc.). De nombreuses données seront analysées. La présentation financière de l’entreprise dans votre business plan reprise d’entreprise comprend : les analyses des bilans et comptes de résultats, le chiffre d’affaires, la rentabilité, l’analyse des principaux ratios financiers et de leurs évolutions.

À la fin de cette première étape, vous pourrez présenter un premier bilan des forces et des faiblesses de l’entreprise que vous vous apprêtez à reprendre. À ce stade, toute la matière qui vous aura servi à évaluer son entreprise pourra être mobilisée. Il sera également bien vu de mettre en évidence les atouts de l’entreprise et les évolutions envisagées pour y parvenir. En résumé : quelle sera votre stratégie de développement ?

 

Le chiffrage du projet et le montage juridique

Le prévisionnel dans le business plan

Selon le type de reprise (fonds de commerce, titres, etc.), les modes de rémunération, de remboursement, l’imposition, seront différents. Ce prévisionnel doit donc montrer les conséquences financières du choix du mode de reprise et de financement sur la pérennité et le développement de la société. Il s’agit à ce stade de mesurer précisément la viabilité du projet à travers le plan de financement. Au-delà de la reprise, votre plan devra aussi identifier les ressources pour financer le projet de développement de votre entreprise. Plusieurs documents devront ainsi être présentés :

  • le plan de financement initial et à 3 ans ;
  • le compte de résultat prévisionnel de la cible mettra en évidence les impacts des différents choix du repreneur en matière de politique et plan d’action sur les produits et les charges 
  • différents ratios, dont le seuil de rentabilité ;
  • les soldes intermédiaires de gestion de la cible ;
  • le bilan de la cible, etc.

Identifier le montage juridique le plus pertinent

Le choix du montage juridique pour votre reprise d’entreprise doit prendre en compte de nombreux critères intégrant :

  • le contexte de la reprise : cession, donation, transmission, etc. ;
  • s’agit-il d’une reprise de titres, de fonds ou d’actifs ?
  • les prêts pour la reprise d’entreprise choisis et le mode de remboursement envisagé ;
  • votre statut matrimonial, etc. 

Véritable pilier de votre démarche, le business plan reprise d’entreprise doit être rédigé avec beaucoup de précisions et de clarté. C’est un véritable outil de communication au service du projet. Il permet non seulement de faciliter l’obtention des prêts, mais il restera une référence, comme un fil rouge dans votre gestion courante auquel vous pourrez vous référer. Ce document central mérite qu’on lui accorde du temps, de l’énergie et surtout, il ne faut pas hésiter à se faire aider. Pour cela, les délégués du CRA sont à votre écoute pour vous appuyer dans votre réflexion.


Ces informations synthétiques doivent être complétées par une lecture plus approfondie du guide CRA/PRAT " Transmettre ou reprendre une entreprise, version 2023" édité chez PRAT. (Cet ouvrage de 420 pages est offert aux adhérents).


 
 

Actualités

PUBLICATIONS
pointer
Le protocole d'accord : élaboration, validité, résiliation

Le protocole d’accord vient clôturer la phase de négociation en concrétisant les résultats des échanges entre le repreneur et le cédant.

13 février 2024
fleche
PAROLE D'EXPERT
pointer
Transmission PME : meilleure antidote au déclinisme mais attention au coup d’après pour l’acquéreur

Usuellement on observe une valorisation des PME (5 à 20 personnes pour notre propos, avec un homme clef prépondérant) calculée avec un multiplicateur de 4 à 5 fois l’EBE normatif, majorée de la trésorerie excédentaire.  

22 juin 2023
fleche
VIE DU CRA
pointer
Entretien avec Gaelle Pignet Condal, Taillefer, lauréate du Prix Industrie du Repreneuriat 2023

En mars 2023, le CRA a salué la reprise réalisé par Gaelle Pignet Condal en lui décernant le Trophée du Prix Industrie du Repreneuriat.

24 mai 2023
fleche